ActualitésCulture

AIGUES-MORTES Hommage à Pierre Aubanel

Une exposition de photos et de costumes d'Arlésiennes

Visuel expo Aubanel simple - Crédit photo Olivier Calleriza (1)

En hommage à Pierre Aubanel, une exposition photographique et une présentation de costumes d’Arlésiennes se tiendra du 20 au 24 février à la Chapelle des Capucins

Né le 16 avril 1938, fils de Henry Aubanel et de Frédérique dite « Riquette » de Baroncelli, 3èmefille du Marquis de Baroncelli, Pierre Aubanel débute le travail de gardian aux côtés de son père à l’âge de 16 ans. En 1968, il s’installe à son compte au mas de Barjac, à Saint-Gilles. Associé à Michel Beaux pendant une dizaine d’années, la manade est récompensée d’un Trident d’Or en 1977. Pierre continue ensuite seul et à la mort de son père Henry, en 1998, il reprend en main la manade historique, Aubanel-Baroncelli-Santenco. Toute sa vie, Pierre Aubanel conjuguera ses deux passions, la Camargue et la photographie avec un talent inné.

Les taureaux et la photographie

Taureau de Camargue (Photo Pierre Aubanel)

À la manade, celle de son père et plus tard la sienne, son appareil-photo ne le quitte jamais. À cheval, en abrivado, en bandido, en tri, en ferrade, toutes les actions seront ainsi prises « de l’intérieur », dans le feu de l’action. La Camargue et les activités taurines ainsi photographiées, notamment celles des années 60, offre des images d’une impressionnante poésie et le témoignage précieux d’une époque révolue.

Pierre Aubanel exposera partout dans la région, en France, mais aussi en Europe et dans le monde entier comme récemment aux Etats-Unis. Il a illustré plusieurs livres et même un timbre-poste consacré au cheval Camargue, suite à un concours remporté en 1993. Ses fils, Bérenger et Réginald, baignent dans l’ambiance taurine depuis qu’ils sont nés et partagent sa passion des taureaux et des chevaux. Très présents dans le travail à la manade, les spectacles de rue, les activités taurines et les représentations, ils sont, avec les équipes d’amateurs, les piliers de la devise baroncellienne, l’une des plus anciennes de Camargue (créée en 1896 par le Marquis de Baroncelli). Ils perpétuent aujourd’hui, avec leurs enfants, l’histoire de la lignée Baroncelli-Aubanel.

La majorité des photos en noir et blanc prises par Pierre Aubanel datent des années 1960, celles en couleur sont plus récentes. Toutes sont la propriété de la famille Aubanel. Les photos où l’on voit Pierre Aubanel ont été prises par cinq de ses amis photographes. Elles illustrent quatre thèmes caractéristiques de la personnalité de Pierre Aubanel : Photographe, manadier-gardian, humaniste et historien-passeur.

Pratique. Une partie de cette exposition est consacrée à la vie de Pierre Aubanel, l’autre aux photos qu’il a prises. Vernissage vendredi 22 février à 18h30. Ouvert tous les jours de10h à 12h30 et de 14h30 à 18h. Entrée Libre. Renseignements : office de Tourisme : 04 66 53 73 00 www.ot-aiguesmortes.fr

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité