ActualitésPolitique

BEAUCAIRE Le grand débat national a eu du succès

La municipalité a organisé une réunion publique pour donner la parole aux Gilets jaunes.

Le casino municipal de Beaucaire était bien rempli (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

La ville de Beaucaire a organisé une réunion publique durant laquelle les Gilets Jaunes se sont exprimés.

Pour cette occasion, le casino municipal accueillait près de 300 personnes. Julien Sanchez (Rassemblement national), le maire de la ville, qui animait la soirée, a commencé par indiquer qu’il avait invité la députée Françoise Dumas : « Je lui ai proposé cinq dates, mais elle les a toutes refusées. Je regrette cette dérobade ». Pour symboliser l’absence de cette dernière, il y avait à la gauche de Julien Sanchez, sur une chaise, un portrait de la député LRM et une écharpe tricolore.

La réunion était divisée en deux parties dont la première était consacrée aux problématiques rencontrées par les citoyens présents. Une très grande partie des personnes présentes était des Gilets jaunes ou des sympathisants. Les prises de parole ont duré presque deux heures. Les Gilets jaunes étaient venus des communes voisines comme Bellegarde et Tarascon, mais aussi de Saint-Gilles, Arles et Alès.

Les Gilets Jaunes ont exposés leurs difficultés (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

Les jeunes étaient peu nombreux et au moment de prendre la parole, les femmes étaient majoritaires. Vêtue d’un gilet jaune, une ancienne chef d’entreprise, aujourd’hui en précarité financière, a poussé un coup de gueule contre le gouvernement : « J’ai été obligée de faire les poubelles pour nourrir mes enfants. Non, nous ne sommes pas des fainéants ! ».

« L’argent des riches se fait sur la sueur des pauvres »

La revalorisation des retraites, le pouvoir d’achat, la justice et le handicap ont fait partie des sujets abordés. Mais parfois, les discussions étaient tendues. Comme quand une Gilet jaune a souhaité que soient désignés des représentants départementaux, régionaux et nationaux. Une réflexion qui n’a pas eu un grand succès. Le ton est aussi un peu monté lorsqu’un chef d’entreprise s’est exprimé. « L’argent des riches se fait sur la sueur des pauvres », lui a lancé un Gilet jaune. Le chef d’entreprise a alors répondu : « Je ne suis pas à plaindre, mais ne croyez pas que je gagne une fortune. Je suis juste mécano et je mets encore les mains dans le cambouis ».

Puis est venu le temps des propositions. Pour trouver de l’argent et faire des économies, les débatteurs ont évoqué des suppressions institutionnelles. « Il faut supprimer le Sénat, ça ne sert à rien. Les députés doivent être payés en fonction de leur présence », a proposé un Arlésien qui a été beaucoup applaudi. Un autre a souhaité « supprimer les communautés de commune qui engendrent beaucoup de gaspillage ». Les doléances des participants à ce débat seront transmises à la préfecture du Gard, par la municipalité de Beaucaire.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité