ActualitésSociété

NÎMES Passage de témoin à l’Open Tourisme Lab

La première promo a fait ses adieux, 15 nouvelles start-up s'installent à l'accélérateur d'entreprises thématisé tourisme.

C'était l'heure des adieux pour la première promotion de l'Open Tourisme Lab (photo Corentin Corger)

Ce mardi soir, après un an passé à l'Open Tourisme Lab, la première promotion a fait ses adieux. 15 nouvelles start-up ont été retenues pour bénéficier de ce programme d'accélération d'entreprises thématisé tourisme. C'était l'heure des présentations. 

L'aventure Open Tourisme Lab, menée par Nîmes métropole en partenariat avec la Région Occitanie, a débuté en avril 2018. L'objectif de cet outil est d'améliorer l'accompagnement des start-up et permettre une meilleure appropriation des innovations par les opérateurs touristiques. Pendant un an, ces entrepreneurs profite d'un coaching sur-mesure auprès d'experts, de mise en relation avec des investisseurs, de visibilité et de l'hébergement de leur activité grâce à l'espace de coworking, situé à Nîmes.

"Une première année concluante", s'est réjoui Yvan Lachaud, président de Nîmes métropole. Le président du directoire, Alain Penchinat, veut implanter la structure dans le temps : "Le succès c'est la durée". Après ces rapides discours, ce sont les représentants des dix start-up de la première promotion qui ont pris le micro (Biodiv Go, Cognidis, Cool'n Joy, Doyoogo, Emmenetonchien.com, French Wine Tour, Geovina, Kookoning, Twino et Ürbik). Sans oublier au passage de glisser un petit conseil dans la boîte à astuces pour leurs successeurs.

15 start-up sur 72 candidatures

L'occasion de savoir ce que l'expérience Open Tourisme Lab a concrètement apporté à leur innovation. "D'abord cela m'a permis d'avoir accès à des contacts professionnels par les salons. Et puis, en termes d'audience, nous sommes passés de 250 000 à 1,2 millions de visiteurs. On a pu recruter de nouveaux employés", analyse Florian Colas, fondateur de la start-up "Doyoogo". Ce dernier est maintenant dans une phase de levée de fonds pour trouver des investisseurs et s'implanter davantage dans le tourisme.

La soirée s'est poursuivie avec la présentation des 15 nouvelles start-up qui vont donc former la deuxième promotion, parrainée par le groupe hôtelier "Maison Albar", nouveau gérant de l'hôtel L'Imperator à Nîmes. Des jeunes entreprises retenues parmi 72 candidatures examinées et qui vont donc continuer de mettre en avant le territoire gardois. Et tenter de nouvelles expériences dans le laboratoire touristique nîmois.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité