ActualitésSociété

PIÉMONT CÉVENOL Lancement d’un Projet social territorialisé, une première en Occitanie

De gauche à droite : Albert Moulet (MSA), François-Xavier Degoul (CAF), Fabien Cruveiller (Communauté de communes), Philippe de Toledo (SIRP Brouzet-lès-Quissac, Carnas, Corconne), Jean-Luc Abrieu (SIRP du Coutach) et Sylvie Audumarès (SIRP Saint-Théodorit, Canaules et Savignargues (Photo Élodie Boschet/Objectif Gard)

Mercredi après-midi, un Projet social territorialisé a été signé à Sauve entre la Caisse d'allocations familiales (CAF) du Gard, la Mutualité sociale agricole (MSA) du Languedoc-Roussillon, la Communauté de communes du Piémont cévenol et les syndicats intercommunaux de regroupement pédagogique.

Derrière ce nom – Projet social territorialisé – se trame un tas d’actions visant, en résumé, à faciliter la vie des habitants du territoire du Piémont cévenol. En effet, à travers cette convention, les acteurs de la politique sociale, à savoir la CAF et la MSA, s’allient avec la Communauté de communes et les syndicats intercommunaux de regroupement pédagogique avec une seule et même volonté : mutualiser moyens et compétences afin de répondre, avec plus d’efficacité, aux attentes de la population.

Créée en 2013, la Communauté de communes du Piémont cévenol regroupe 34 communes, soit 21 500 habitants. « Sans chauvinisme, notre territoire est attractif. Notre monde agricole et artisanal est préservé. Notre tissu associatif est riche et varié. Nous faisons en sorte d’œuvrer pour créer les conditions d’une ruralité moderne et épanouie. Et cette ruralité dynamique, nous ne pouvons pas la porter tout seul ! », explique Fabien Cruveiller, président de l’intercommunalité. Alors, pendant deux ans, une étude a été menée pour comprendre les modes de vie des habitants et appréhender leurs besoins, notamment en termes de services pour l’enfance, la jeunesse et les familles.

18 actions dans les 4 ans à venir

De ce diagnostic est né le Projet social territorialisé, unique en Occitanie, qui se décline autour de quatre objectifs : organiser la co-éducation pour le bien-être de l’enfant, développer les actions de prévention et d’insertion des moins de 26 ans, garantir l’accessibilité des actions en faveur de la vie sociale et locale, et, de manière plus générale, favoriser le bien-être en Piémont cévenol (par l’accessibilité aux services ou encore l’amélioration de la qualité des logements).

Concrètement, 18 actions seront déployées dans les quatre ans à venir, parmi lesquelles on retiendra la création d’un Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance, la construction d’un Projet éducatif de territoire intercommunal, ou encore l’organisation d’une conférence sur le logement pour présenter les dispositifs existants, notamment les aides permettant d’améliorer la consommation énergétique des habitations. Autant de projets partagés par l’ensemble des signataires du Projet social territorialisé.

Élodie Boschet

 

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité