ActualitésSociété

SAINT-GILLES Traditions et passions pour les festivités de la cité

Selon le maire de la ville, Eddy Valadier, le (re)nouveau de Saint-Gilles fait partie du nouvel esprit des fêtes de la commune.

Le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier, présente les festivités de la commune (Photo ville de Saint-Gilles).

Près de 200 personnes étaient réunies dans la toute nouvelle salle Jean-Cazelles pour découvrir le programme des animations 2019.

Elles ont été concoctées sur le thème " Bouge avec ta ville " par Benjamin Guidi, conseiller municipal en charge des animations et président de l’association des festivités pour Saint-Gilles, et Joël Passemard, conseiller municipal délégué aux courses camarguaises et traditions taurines.

Plus de 20 jours de fête, six courses camarguaises, 25 abrivados et autant d’événements que de jours de fête dans l’année en somme, et à Saint-Gilles on ne s’ennuie pas ! Traditionnellement présenté en début d’année avant le lancement officiel de la saison prévu les 27 et 28 avril avec la Fête de la bouvine, le programme des festivités 2019 était cette fois dévoilé dans la salle Jean-Cazelles nouvelle génération, fraîchement rénovée et qui sera officiellement inaugurée le vendredi 22 mars prochain.

" Notre programme se veut dynamique et varié, entre tradition et modernité ", commençait Benjamin Guidi, saluant " le soutien et la confiance " toujours renouvelée de la municipalité d’Eddy Valadier à l’association des festivités pour Saint-Gilles. " Chaque année, ce sont près de 180 000 euros qui sont investis dans ce programme qui n’a qu’un seul but : renouer avec le dynamisme en donnant une image positive de la ville. "

La fête

L’an dernier, l’abrivado des 80 taureaux a connu une belle affluence, il est donc logique qu'elle soit renouvelée en 2019 avec la présence de 81 taureaux (30 août). Au chapitre des surprises, place à un taureau-piscine hilarant car animé par l’humoriste Anthony Joubert (31 juillet) ou encore un cabaret équestre pour la feria (24 et 25 août). La journée des enfants sera quant à elle couplée au 1er festival de fanfares pour la fête de la Saint-Gilles (30 août). Le lâcher de 80 chevaux (1er novembre) ou encore l’exposition " Camargue Immortelle de Pierre Aubanel " pendant la fête de la saint-Gilles (28 août au 1er septembre) seront d'autres moments forts à ne pas manquer. À noter que la Ville met en place pour la première fois un " pass taureau-piscine " au prix de 12 euros les six spectacles (25 euros pour les adultes).

Benjamin Guidi au micro (Photo ville de Saint-Gilles).

Du côté des incontournables, sont renouvelés le défilé à l’ancienne (31 août), l’exhibition de joutes (6 juillet), la romeria pendant la feria (24 août), la soirée playa (10 août), le loto dans les arènes (29 juin), la gaze (1er septembre), la concentration de voitures anciennes (8 mai) ou encore Port en fête (6 juillet).

Dans les arènes Émile-Bilhau

Concernant les courses camarguaises, Saint-Gilles concocte une programmation ambitieuse. Un effort particulier a été fait avec l’ajout d’une sixième course au calendrier. Elle aura lieu le vendredi 30 août et sera appelée " Course de promesse de taureaux ". Organisée dans le cadre de la journée des enfants, elle sera également reliée à des ateliers pédagogiques de découverte de la course camarguaise.

Traditions, lien social et cohésion de la ville sont les clés du week-end des générations à Saint-Gilles (Photo DR).

Plateau de luxe le dimanche 28 avril pour la Biche d’or avec le retour en piste du taureau Greco de la manade Saint-Antoine mais aussi avec la présence de Ourazy de Blanc JC, d'Aïoros des Baumelles ou encore d'Orca de Lautier. Côté raseteurs, les meilleurs seront là. Le Saint-Gillois Geoffrey Robert se retrouvera ainsi aux côtés du vainqueur du trophée des As Cadenas mais aussi de Naïm, de Vincent Félix, de François Martin, de Bouhargane… Deux rendez-vous au niveau du trophée de l'Avenir seront programmés pendant la saint Gilles avec le Trophée de la biche d’argent. Des manades saint-gilloises mais aussi Cavallini, Joncas, Lautier, Saint Antoine, Blanc JC, Saint-Pierre, Espelly Blanc seront au rendez-vous

À ne pas rater pour la Toussaint, deux courses au programme avec un concours de manades à l’Avenir et le traditionnel trophée du Gland d’or Groupama souvenir " Santen " avec le taureau Vincent de la manade Aubanel, qui fera sa despedida accompagné d’un casting de taureaux et raseteurs de tout premier plan.

Pour finir, le hashtag #bougeavectaville a été mis en place pour identifier les événements de la saison et regrouper les photos des événements à venir.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité