A la uneActualitésSociété

GILETS JAUNES À Avignon, « on veut montrer que le mouvement ne sera pas balayé comme ça »

Les manifestants ont été repoussés du centre-ville par les forces de l'ordre (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Plusieurs centaines de personnes manifestent en ce moment à Avignon dans le cadre d’une mobilisation nationale, malgré l’interdiction administrative de manifester et la présence massive de forces de l’ordre. Parmi eux, des Gardois, comme Bruce et Mathilde.

Venu de Pujaut, Bruce est venu « braver symboliquement l’interdiction de manifester. » Croisé sur la place de l’Horloge avant une charge des CRS qui conduira hors de la vieille ville les quelques dizaines de manifestants parvenus à rentrer intra-muros pour tenter de rejoindre le Palais des papes, le Gardois « trouve ça inacceptable d’interdire de manifester. »

Plusieurs centaines de motards ont rejoint les manifestants à Avignon (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une raison de plus pour manifester « contre un gouvernement qui devient de plus en plus totalitaire », poursuit-il. À côté de lui, Mathilde, venue de Villeneuve, manifeste pour « mettre fin au système capitaliste qui broie les gens et détruit la planète. » Bruce abonde : « la durée du mouvement montre les attentes du peuple à plusieurs niveaux, la justice fiscale, sociale et démocratique. On veut montrer que le mouvement ne sera pas balayé comme ça. »

Alors que les manifestants ont été repoussés extra-muros et que les entrées des remparts sont bouclées, le cortège, rejoint un temps par des motards Gilets jaunes, se trouvait vers 15 heures dans le quartier Saint-Ruf, non loin des remparts. Quelques tirs de lacrymogènes ont été dénombrés, dans une atmosphère parfois tendue.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi :

Christophe Chalençon, un des leaders historiques du mouvement des Gilets jaunes (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le Vauclusien Christophe Chalençon, un des leaders de la première heure des Gilets jaunes, était présent à la mi-journée à Avignon. L’occasion d’annoncer la création d’un mouvement politique : « le mouvement s’appelle Evolution citoyenne, il sera lancé le 7 avril à Paris et sera présent aux élections européennes, municipales, législatives. » Pour lui, « il faut montrer au pouvoir politique que nous sommes toujours présents et que les revendications du 17 novembre ne sont pas satisfaites. » S’il botte en touche lorsqu’on lui demande s’il sera candidat (« mon objectif c’est de bâtir »), Christophe Chalençon compte également participer au lancement d’un syndicat issu des Gilets jaunes « qui représentera toute la société, les chefs d’entreprise, les salariés, les artisans, un syndicat fort pour arrêter de diviser. »

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité