ActualitésPolitique

DÉPARTEMENT La Droite lâchée par ses alliés centristes

En majorité relative, le président socialiste du Département doit obtenir l'abstention des élus de Droite pour entériner le budget

Au conseil départemental, la Droite et le Rassemblement national ont fait bloc contre une action à mener au Mali et l'abandon de factures de téléphone impayées. Ça n’a toutefois pas été suffisant pour faire échouer le vote : plusieurs centristes ayant voté pour ou s'étant abstenus. 

Une séance menée tambour battant, ce jeudi. Les 46 conseillers départementaux se sont retrouvés pour examiner pas moins de 90 rapports.

Laurent Burgoa : « Vous êtes gênés ! »

En guise de prémices, certains n’ont pas manqué de commenter la position du conseiller départemental et député LREM (La République en marche) Olivier Gaillard. Le macroniste s’est prononcé favorablement en faveur de la fusion des Départements et Régions. Une mesure jadis mise en place par le Président Nicolas Sarkozy avant d’être abrogée par son successeur socialiste, François Hollande.

« Nous sommes favorables à cette fusion depuis le début ! », martèle le président du groupe Centristes et Indépendants, Thierry Procida, « avec les grandes Régions, il y a une perte de proximité ! » Le président du groupe Bon Sens Républicain, Laurent Burgoa, saute sur l’occasion : « Ah, vous êtes gênés ! », lance-t-il à la majorité de Gauche. Le président socialiste, Denis Bouad, clôt le débat : « pour l’instant, ce ne sont que des articles de presse, moi je n’ai rien vu d’officiel ! »

L'opposition dans le puits 

L’union des groupes d’opposition s’arrêtera là. L’attribution d’une subvention de 10 000€ à la commune du Vigan pour l'aider à construire des puits au Mali pour 350 000 € (*) a divisé la Droite et le Centre. En commission, Laurent Burgoa avait émis des réserves sur le rapport. En séance, l'élu socialiste du Vigan, Martin Delors, défend le projet : « À l’intelligence du cœur peut se substituer celle de la raison. Ce type d’initiative permet de fixer des populations en voie de migration. D’ailleurs, sur les 800 mineurs non accompagnés, la plupart viennent du Mali. »

Ces propos font bondir Laurent Burgoa : « Nous n’avons pas de leçon à recevoir ! Est-ce au Département de financer ça au moment où vous nous dites de restreindre les dépenses ? Que va-t-il se passer si demain 300 communes viennent demander ce type d’aide ? » Une fois n'est pas coutume, les Centristes et Indépendants optent pour l’abstention. À l’exception du binôme Portal-Muret qui votera pour. Le maire « humaniste » de Marguerittes justifie : « 10 000 € c’est une goutte d’eau. Je trouve dommage que ce rapport ne fasse pas l'unanimité ! »

Factures impayées

Une autre délibération a morcelé l’opposition : la convention signée entre Orange et le Département pour la prise en charge des factures téléphoniques dans le cadre du fonds de solidarité. « Nous voterons contre. Dans cette convention, le plafond de l’abandon de créance de téléphonie passe de 100€ à 1 000€ par an et par ménage. Pourquoi faire ce choix ?C’est un mauvais signal envoyé aux gens qui travaillent toute la journée ! », vilipende à nouveau Laurent Burgoa.

« Ce n’est pas le Département qui paie, c’est Orange. Cette convention a été signée par 63 départements en France alors on ne va pas passer deux heures dessus ! », rétorque Denis Bouad. Le rapport est voté à la majorité grâce à l’approbation des centristes Joëlle Muret et de William Portal. Le maire de Marguerittes aurait-il encore des comptes à régler avec le président du Bon Sens Républicain, Laurent Burgoa ? Une chose est sûre, à l’approche des Municipales de 2020, les comptes seront loin de faire les bons amis. Pour le plus grand bonheur de la majorité de Gauche. 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

* L'opération est financée à hauteur de 50% par l’Agence de l’eau et pour 25% par le ministère des Affaires étrangères. 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

1 commentaire sur “DÉPARTEMENT La Droite lâchée par ses alliés centristes”

  1. Comment peut on arriver à avoir un impayé de 1000 euros de téléphone par an. Les bras m’en tombe. Là je dit non. Retard de loyer, de chauffage, d’eau et d’électricité pour les plus vulnérables à la limite mais le téléphone, s’il n’y arrive pas, il existe destelepho a 2 euros pas mois, et c’est bine suffisant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité