ActualitésSociété

EN IMAGES Visite aux Nautiques de Port-Camargue

Il reste encore une journée pour visiter le salon.

Port-Camargue, les 25e nautiques (Photo Véronique Camplan)

Deuxième jour de ces 25e Nautiques et plus de monde que le temps n'aurait pu le laisser prévoir.

Heureusement, la pluie a épargné visiteurs et exposants et le soleil a même fait une belle apparition dans l'après-midi. L'année où Port-Camargue, fête son 50e anniversaire, ç'eut été dommage que la fête soit gâchée par les caprices du ciel. Il vous reste encore toute la journée pour en profiter ! Balade en images.

Ô mon bateau !

Dufour 430 : grand large à louer

Port-Camargue, les 25e nautiques (Photo Véronique Camplan)

Les Nautiques c'est d'abord de beaux bateaux à admirer, à visiter.  Une foire aux rêves de mer. Ce bateau tout neuf est une unité récente, de 13,50m et de 4,30 de large. Un bateau qui n'est pas à vendre mais que l'on loue comme une maison de vacances. Neuf, racé et fonctionnel avec trois cabines doubles, deux salle d'eau, une cuisine, un carré confortable et un cockpit que l'on peut ombrager avec une table qui se déplie et permet des dîners sous les étoiles. Un rêve qui devient abordable compte tenu de la formule.

Bête de mer 

Port-Camargue, les 25e nautiques (Photo Véronique Camplan)

60 pieds, (18, 28 mètres), pour ce Lévrier des mers. Un dévoreur de vagues grand confort en aluminium. Une belle occasion, que l'on peut se procurer pour 320 000 € avec quelques travaux à faire. La plaisance a un coût. Mais quand on aime...

Expérience nautisme, occasions à moteur

Lucas et Bastien, proposent visites et explications, fiers de leurs bateaux, ils sont heureux de participer à ce salon d'exception (Photo Véronique Camplan)

Cette société spécialisée dans la vente des bateaux à moteur, vend des bateaux neufs et achète des occasions qu'elle remet à neuf avant de les replacer sur le marché au prix de l'occasion. Celui-ci offre le confort d'un yacht. La marine à moteur, l'autre façon de naviguer.

Le nautisme c'est ça aussi …

Et si je mettais un jet-ski dans mon semi-rigide ? 

Port-Camargue, les 25e nautiques (Photo Véronique Camplan)

Pourquoi un seul jouet quand on peut en avoir deux ? Ce bateau semi-rigide accueille un jet-ski sur son arrière. Ce dernier lui sert de propulseur. C'est fun et ça permet d'avoir plus de place et de se promener en bande. C'est un peu un gadget, et alors ?

Tout ce qu'il faut pour mon bateau

Port-Camargue, les 25e nautiques (Photo Véronique Camplan)

Ah, les puces de la mer ! C'est le régal du plaisancier. Des écoutes, des manilles, des sangles, des mousquetons, et bien d'autres trésors, dans toutes les tailles et toutes les couleurs. Il suffit de fouiller, le bonheur !

Un robot manuel aussi efficace que s'il était branché !

Port-Camargue, les 25e nautiques (Photo Véronique Camplan)

On les appelle, les camelots ou bonimenteurs et ils font toujours le plein de curieux. Celui-ci propose un robot qui tranche, broie et malaxe sans électricité. À le voir faire, on en achèterait deux ! Mais attention, il maîtrise l'engin, ce qui ne sera pas forcément votre cas une fois rentré à la maison ou à bord de votre bateau. N'est pas démonstrateur qui veut !

Pas de marin sans quelques rayures

Port-Camargue, les 25e nautiques (Photo Véronique Camplan)

Toutes les marques emblématiques de vêtements marin sont présentes aux Nautiques et avec elles toutes les variantes du vestiaire du marin d'eau douce ou pas, quel que soit son style, son âge ou son sexe. Craquant même si on ne navigue pas tous les jours.

Attraper de gros poissons

Port-Camargue, les 25e nautiques (Photo Véronique Camplan)

La pêche au gros est une activité nautique qui a ses fans. Le progrès permet maintenant de faire une pêche sportive virtuelle. Les émotions ne sont pas les mêmes mais ça permet de tester pêcheur et matériel !

Dévotion  et environnement

La SNSM a besoin de vous parce qu'un jour vous aurez peut-être besoin d'elle

(Photo Véronique Camplan)

Les sauveteurs en mer de Port-Camargue (SNSM), profitent de l'occasion pour informer le public de leurs actions et tenter de réunir les fonds nécessaires à l'entretien de leur bateau, véritable ambulance flottante qui peut braver presque tous les temps. Association à but non lucratif, composée uniquement de bénévoles, elle doit sa survie en grande partie aux dons des particuliers. Aux Nautiques, un stand vend tout un tas de choses ravissantes, pratiques ou instructives comme le livre qui retrace leur longue histoire… Ne partez pas sans être allé les voir…

Baleine tuée par une overdose de plastique

Port-Camargue, baleine échouée au Seaquarium (Photo Véronique Camplan)

Devant le Seaquarium, un baleine confectionnée à partir de matériaux de récupération évoque avec un réalisme criant de vérité les conséquences de la pollution des mers par les déchets plastiques. Un long combat mené par l'Institut marin du Seaquarium. Le message est clair et les passants n'y sont pas indifférents.

Véronique Palomar Camplan

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité