A la uneActualitésSociété

PONT-SAINT-ESPRIT Des triporteurs pour promener les personnes âgées

Photo d'illustration (An Lalemant Photography)

Sortir les personnes âgées de l’isolement en les promenant à vélo : c’est le but de l’association À Vélo sans âge, qui ouvre une antenne à Pont-Saint-Esprit, via le Relais amical Malakoff Médéric Humanis.

Une idée toute simple, que la direction des projets d’action sociale de Malakoff Médéric Humanis, dont dépend le Relais amical de Pont, a pêché dans le nord de l’Europe : « Ils ont détecté cette activité il y a un an au Danemark et nous ont averti, explique Michel Mermet, vice-président du Relais amical et porteur du projet À vélo sans âge localement. Nous travaillons dans les EHPAD depuis quinze ans, alors ça nous a séduit. »

Car outre ses actions contre l’illettrisme et le handicap, entre autres, le Relais amical et ses bénévoles rendent fréquemment visite à des résidents isolés de l’EHPAD de Pont-Saint-Esprit. Le vélo vient compléter cette action : « Pour nous, c’est du lien social amélioré, très différent du simple contact », affirme Michel Mermet, mettant en avant les bienfaits sur les résidents. Convaincu, il présente le projet à l’hôpital de la ville, qui gère l’EHPAD et qui se montre séduit, tout comme les bénévoles du Relais amical, puisqu’il peut aujourd’hui compter sur neuf bénévoles pour pédaler.

Le Relais amical ouvre une antenne de l’association À Vélo sans âge, qui porte le projet au niveau international, notamment en France. Il s’agit de la douzième antenne de France, et de la première du département. À partir de là, l’antenne se met en quête de financements : le triporteur à assistance électrique n’est fabriqué que par un seul constructeur, au Danemark, et coûte environ 10 000 euros.

Le triporteur livré en juillet prochain

Michel Mermet va toquer à la porte de toutes ses sources de financement habituelles, la mairie, le Département et le Lions Club, « avec un accueil fantastique », raconte-t-il. Alors que le financement du triporteur est en bonne voie, Michel Mermet va avoir une excellente surprise le mois dernier : « Le groupe Malakoff Médéric Humanis a pris la décision de financer entièrement le vélo », explique-t-il.

De quoi donner un coup de boost au projet. Courant avril, Michel Mermet monte à Paris essayer les deux modèles à la vente - « qui se manœuvrent très facilement », affirme-t-il - et en commande un dans la foulée, qui doit être livré en juillet prochain. Le triporteur permettra de transporter deux personnes, pour 150 kilos, résidentes de l’EHPAD de Pont, qui compte environ 200 lits. Le projet entre donc dans sa phase opérationnelle, « et dans les semaines qui viennent nous allons travailler avec le service animations de l’hôpital pour qu’il détecte les résidents intéressés et qu’on puisse établir des plannings très précis », ajoute le bénévole. Et Michel Mermet est déjà impatient de pédaler : « j’ai déjà repéré quelques parcours le long de l’Ardèche et du Rhône, on ne manquera pas de circuits ! »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Plus d’informations sur À Vélo sans âge ici.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité