A la uneActualitésSociété

GARD La Banque alimentaire a fêté ses 35 ans

Durant ce laps de temps, l'association caritative a distribué 4 milliards de repas en France.

Une soixantaine de bénévoles et sympathisants est venue à l'inauguration (Photo : Philippe Gavillet de Peney)

Si un peu partout dans l'Hexagone, la Banque alimentaire soufflait trente-cinq bougies, dans le Gard l'association est implantée depuis 1989. Un anniversaire qui offrait l'occasion d'une journée spéciale, parrainée par le dessinateur gardois Eddie Pons et dédiée à faire connaître les activités de ce collectif de bienfaiteurs.

Rassemblé hier à Nîmes, sur l'esplanade Charles-De-Gaulle, autour du débonnaire président départemental, Jean-Luc Benoît, un aréopage d'une cinquantaine de personnes, composé de bien plus de bénévoles en gilets... orange et de représentants de la classe politique que de bénéficiaires, a procédé à l'inauguration officielle des animations.

Le chef Laurent Tabuce (à droite) avait trouvé de l'aide dans le camion cuisine pour préparer le déjeuner (Photo : Philippe Gavillet de Peney)

Et elles étaient légion ! Venu à moto, le restaurateur-sommelier Michel Hermet venait saluer son confrère et collègue Laurent Tabuce, chef de cuisine de son Wine Bar-Cheval Blanc, occupé dans un camion cuisine à concocter le déjeuner du jour avec une équipe de bénévoles. "Le repas a été préparé avec les aliments collectés la veille lors de la ramasse effectuée auprès des commerçants, expliquait le président Benoît. L'objectif est de montrer aux bénéficiaires que l'on peut cuisiner de bon repas à petits prix." Au menu du jour, poulet basquaise et taboulé et un après-midi atelier cuisine pour 18 apprentis bénéficiaires.

Mobilisée elle aussi, la Croix-Rouge offrait un apprentissage aux premiers secours aux volontaires. Le CCAS de Générac proposait un atelier de conseil en image sur le thème de "comment appréhender un premier rendez-vous d'embauche" et un défilé de mode avec un final spécial "Robe de mariée"...

La classe de seconde d'Accompagnement, soins et service à la personne de la CCI s'était très impliquée dans l'événement (Photo : Philippe Gavillet de Peney)

Égaillés comme un volée de moineaux à travers tout l'Écusson, avant de participer au flash mob collectif programmé l'après-midi, 85 élèves du lycée de la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) arpentaient le pavé pour distribuer des flyers aux passants et tenter de les sensibiliser aux actions d'une l'association qui rayonne désormais sur 24 pays d'Europe où s'activent 41 300 associations partenaires qui servent 2, 7 millions de repas par jour.

Les nombreux élus et officiels à l'heure de l'inauguration (Photo : Philippe Gavillet de Peney)

Au nombre de 79 en France, ces structures, qui luttent contre la précarité et le gaspillage alimentaire, fédèrent 5 400 associations qui, à ce jour, dispatchent 65 % de l'aide alimentaire de notre pays. À cette urgence vitale, la Banque alimentaire associe des mesures d'accompagnement destinées à créer du lien social et une écoute à des bénéficiaires sur la voie de la (re)socialisation et de la reprise de confiance en soi.

Le président et fan de foot, Jean-Luc Benoît (à gauche), avait reçu le soutien de son ami le cuisinier-sommelier Michel Hermet (Photo : Philippe Gavillet de Peney)

Les bénévoles, qui appliquent le premier principe de la Banque alimentaire qui est de n’acheter aucune denrée, interviennent en milieu scolaire pour sensibiliser les élèves au gaspillage. Premier fournisseur de la Croix-Rouge, du Samu social, de certains CCAS et d'épiceries solidaires, la Banque alimentaire du Gard fournit "3 700 repas par an à quelque 10 000 bénéficiaires", comme précisé par le président et fan de foot. C'est dire si les bonnes volontés sont les bienvenues. Et les dons aussi. Alimentaire mon cher Watson !

Philippe GAVILLET de PENEY

Banque alimentaire du Gard. Marché gare, 3214 route de Montpellier. 30000 Nîmes. tél : 04 66 29 56 42. Internet : ba30.banquealimentaire.org

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité