A la uneActualitésPolitique

EUROPÉENNES Satisfaction pour la liste Renaissance

Le député Modem de la liste présidentielle, Philippe Berta, tance Les Républicains...

Les responsables et le militants de la liste Renaissance (photo Norman Jardin)

Avec 21,64%, la liste Renaissance soutenue par La République en marche (LREM), le MODEM et ses partenaires arrive deuxième dans le Gard. Un score encourageant pour les responsables et les militants.

Ils n’étaient pas nombreux à la brasserie nîmoise de la Grande Bourse. Mais tous avaient les yeux rivés vers les écrans de télévision. Le liste Renaissance soutenue par La République en marche, le Modem et ses partenaires obtient 21.64%. Un score qui classe cette liste en deuxième position dans le Gard derrière Prenez le pouvoir, soutenue par Marine Le Pen (24.43%).

Pour François Courdil, l'attaché parlementaire du député LREM Philippe Berta, c’est un résultat positif : « On résiste et nous faisons un bon score équivalent à celui du président de la République au premier tour de la présidentielle. C’est une confirmation de son choix de sortir de la bipolarité des parties. On fait quasiment le même nombre de sièges que le Rassemblement national. »  

De son coté, Laurent Mespoulet, animateur du comité En Marche Nîmes, se projette déjà sur les prochaines échéances : « Ça légitimise la présence d’une liste LRM pour les municipales. Ce n’est pas l’effondrement de La République en Marche. Après six mois de crise des gilets jaunes, LREM est toujours là avec le train des reformes engagées depuis deux ans et celles qui vont suivre. » L’animateur En Marche Nîmes a tout de même un regret : « C’est la première place du Rassemblement national » 

Chez les Militants, on comparait les chiffres par rapport aux précédentes élections Européennes. « Ce n’est pas décevant quand on se souvient que le PS avait fait 14% en 2014, alors qu’il était au pouvoir », soulignait Hanan, militant de la Jeunesse avec Macron.

Près de lui, Sami, un autre militant, décrypte la soirée : « Les français ne sont pas europhobes mais pros européens. Très positif, c’est la participation. L’Europe intéresse les gens plus que ce que l’on pensait ».

Au téléphone, Philippe Berta (Député Modem de la 6e circonscription) fait lui aussi l’analyse de cette élection européenne : « La République en Marche et le Modem sont les derniers remparts contre le Rassemblement national. Je vais avoir des mots sévères pour Les Républicains, mais à faire du populisme on en finit par perdre son âme et ses électeurs ».

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité