ActualitésSociété

NÎMES MÉTROPOLE Le tourisme, c’est dans les 39 communes de l’Agglo

Au centre, Valérie Hutteau, responsbale tourisme à Nîmes Métropole Photo Corentin Corger)

La promotion du tourisme est devenue compétence de la Métropole depuis environ deux ans. Cette saison touristique estivale 2019 marque la première pour Openîmes qui a vocation de mettre en avant Nîmes mais aussi les 38 autres communes de l'Agglo. 

Depuis deux ans, l'entrée en vigueur de la loi "NOtre" stipulait que les communautés de commune allaient gérer la promotion du tourisme et donc les offices de tourisme qui vont avec. Concernant le territoire de Nîmes métropole, Nîmes, en tant que commune touristique, a obtenu une dérogation pour obtenir l'intégralité de cette compétence. "C'est un mal pour un bien car sinon on aurait suivi dans la mise en valeur de la romanité. On a développé trois axes basés sur la culture, le fluvial et la pleine nature afin de structurer une offre complémentaire à ce que propose Nîmes", détaille Valérie Hutteau, responsable du tourisme à l'Agglo.

Un long travail de promotion à réaliser sur 38 communes et lister ce qui mérite d'être à l'honneur pour attirer les visiteurs autour de Nîmes. Openîmes bénéficie d'une diversité de territoires allant des méandres des Gorges du Gardon à la Maison du Grand Site à Sainte-Anastasie, en passant par la garrigue et se terminant en Camargue. "Il y a une offre riche riche mais pas connue qui s'articule autour de la mobilité douce", poursuit Valérie. Nîmes métropole fait donc la promotion des activités de plein air comme le canoë-kayak ou en proposant 500 kilomètres de chemin de grande randonnée comme celui du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle ou de la Régordane. Un tourisme transversal qui met en avant plusieurs communes.

Office communautaire et outils numériques

Le titre du mini-film réalisé par la société K Prodz

Après avoir fait le point sur les sites qui favorisent la venue des touristes, l'objectif est désormais de les vendre au plus grand nombre. L'office de tourisme communautaire a été créée au 1er janvier 2019 à Saint-Gilles qui disposait déjà d'un bureau d'information. Isolé sur une extrémité du territoire, Openîmes a donc mis le paquet sur les outils numériques. Sur place, une carte touristique digitale en réalité augmentée (3D) permet de s'immerger à 100% au cœur des sites notamment l'abbatiale de Saint-Gilles.

Le traditionnel et pratique guide touristique papier sera bien évidemment édité à 15 000 exemplaires mais d'autres dispositifs numériques vont voir le jour. Le site internet bilingue est en cours de création et sera doté d'une boîte de dialogue numérique (chatbot).Une plateforme en ligne permettra aux prestataires touristiques de proposer des services marchands comme des visites guidées ou des nuitées. Une série de trois mini-films nécessitant six jours de tournage est en train d'être réalisée par la société K Prodz. Ces bandes-annonces racontent l'histoire d'une famille contrainte de passer ses vacances sur son lieu de résidence et font la promotion de l'Agglomération.

Enfin, Openîmes utilise comme atout supplémentaire la communauté dog-friendly avec le dispositif emmenetonchien.com pour développer l'accueil des touristes accompagnés de leurs chiens qui représente près de 18 millions visiteurs potentiels. Rien que ça !

Corentin Corger

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité