A la uneActualitésInsoliteSociété

NÎMES EN FERIA Capéa de la Presse : un Ripart et ça repart !

Renaud Ripart a fait mordre la poussière à son adversaire du jour. Olé ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Pour la deuxième année consécutive, Renaud Ripart a été l'attraction de la "Capéa de la Presse" organisée aux arènes éphémères des Bosquets, à Nîmes.

Orchestré par notre ami et confrère Jean-Pierre Michel, son épouse véronique, leur rejeton Valentin et une poignée de passionnés - qu'ils en soient remerciés au passage ! -, avec le soutien logistique de la municipalité et celui très apprécié d'une célèbre marque d'apéritif anisé (on n'a pas le droite de faire de pub mais on vous offre un indice : ça comme par Ri et ça finit par card !), le confraternel et amical rendez-vous annuel a rassemblé une grosse soixantaine de participants sous les frondaisons du petit square jouxtant les Jardins de la Fontaine.

Jean-Pierre Michel (au centre) est à l'initiative de ce traditionnel rendez-vous de la presse gardoise (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Notre confrère Daniel Moine était venu à cheval (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Parmi l'aréopage, essentiellement composé de journalistes de tous crins, s'étaient glissées quelques personnalités. Outre le footballeur du Nîmes Olympique, Renaud Ripart, aficionado revendiqué, le torero montois Thomas Dufau, en lice le soir-même dans les arènes nîmoises - les vraies ! - était passé dire bonjour et serrer quelques mains. Idem pour Benoît Poulain, l'ancien capitaine du NO, venu apprécier la prestation de son ex-coéquipier face aux juvéniles vachettes de l'élevage Mickaël Fabre de Gajan.

Le torero Thomas Dufau (à droite) a distillé quelques conseils à Renaud Ripart. Et grâce au footballeur du NO, les invités qui étaient présents le soir aux arènes ont eu droit en préambule à du "vrai" avant d'avoir Dufau (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)
Au rang des organisateurs, notre collègue d'Objectif Gard Anthony Maurin a trouvé un autre usage au capote pour savourer un cigare ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Après l'intervention de Frédéric Pastor, l'adjoint au maire chargé de la tauromachie, notre confrère et cavalier émérite Daniel Moine, monté sur son fougueux cheval espagnol, lançait officiellement le début des "hostilités". Habitué à porter l'estocade dans les défenses adverses, Renaud Ripart, l'homme à tout - bien - faire du Nîmes Olympique, s'est montré à la hauteur de sa réputation naissante en délivrant quelques passes de belle facture face aux jeunes cornues. Les quelques courageux qui s'étaient risqués sur l'anneau n'ont pas été en reste. Et comme d'ordinaire, que ce soit pour les toreros d'occasion et pour le bétail, tout s'est bien déroulé et les secouristes n'ont pas eu à intervenir. Vivement la prochaine !

Philippe GAVILLET de PENEY 

Etiquette

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité