A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR On les avait à l’oeil !

Une figure dont il est déconseillé de réaliser en état d'ébriété (Photo Corentin Corger)

Au cœur de la Feria de Nîmes, Objectif Gard est toujours à l'affût, appareil photo en main. Voici les photos les plus insolites de ces trois premiers jours de fête avec, cette année, l'élection d'un grand gagnant à retrouver en bas de page. Suspense. 

À la Feria, les esprits sont libérés et s'illustrent par des comportements pas toujours analysables ou encore des tenues loufoques. Nous aimons mettre ces personnes en avant qui définissent en partie l'esprit de la Feria. Partons à la découverte de ceux qui nous ont tapé dans l'objectif.

À chacun son univers

La Feria c'est un mix des cultures (photo Veronique Camplan)

Un vrai balcon d'aficionado avec des drapeaux : basque, espagnol, catalan et français réunis avec en commun, cet amour du toro et de la corrida qui fait encore battre bien des cœurs nîmois.

Même les éléphants roses sont de sortie ! (photo Veronique Camplan)

Ça trompe énormément ! Il n'y a qu'à la Feria où l'on peut voir un éléphant rose alors que l'on a pas bu une goutte d'alcool. Ici, c'est l'éléphant qui trinque. Ils sont fous ces féristes !

Mario fait des émules (Photo Franck Chevallier)
Au moment où la nuit commence à tomber, le vrai Spiderman a fait son apparition (Photo Corentin Corger)

La Feria attire même les super héros. Peter Parker n'a qu'à bien se tenir !

Les enfants pas en reste

Quand on vous dit que c'est le vrai, même les enfants l'ont reconnu (Photo Corentin Corger)

Il manquait plus que la toile d'araignée pour que les enfants y croient pleinement.

Pendant que les grands s'amusent, les petits bossent. C'est pas tout ça, mais il y a une fresque à finir (Photo Corentin Corger)

Sur l'avenue Feuchères, le village andalou prend ses quartiers pendant les festivités et propose différents ateliers aux enfants. Chacun peut y aller de sa touche de couleur pour réaliser une grande fresque de la Feria.

Pour la première fois le stand "Les arts western'' étaient présents à Nîmes (Photo Franck Chevallier)

Les plus habiles étaient perchés sur des chevaux et tentaient de passer les anneaux autour des cornes de taureaux. De quoi s'occuper un bon moment.

Pause culture 

Nicole Bousquet est peintre mais pour l'occasion la voilà lectrice (photo Véronique Camplan)

La Feria ce n'est pas que les bars. L'insolite se retrouve aussi dans la culture. Cette année, aux traditionnelles lectures des finalistes du Prix Hemingway dans les chiqueros, l'association les Avocats du diable a préféré aller au-devant du public en organisant des lectures aux quatre coins de la fête.

Nous avons surpris la peintre Nicole Bousquet qui expose à la galerie Chouleur. Ses œuvres en toile de fond et la voilà qui lit la nouvelle "Jamais" devant un public qui passait par hasard et est resté suspendu à cet insolite instant de plaisir calme. Quand la culture vient au-devant du public.

À découvrir à la galerie Chouleur (photo Véronique Camplan)

Quand un sculpteur de talent, Petit Juan, prend pour modèle un torero aussi charismatique que Juan José Padilla, cela donne une œuvre forte. À contempler parmi d'autres à la galerie Chouleur, rue Fresque.

Les musiciens font partie intégrante de la fête (photo Véronique Camplan)

Il y a des instruments de fanfare dont la vue seule contribue à la fête. Pause apéro obligatoire pour musicien déshydraté.

Fiers d'être nîmois

Les maillots de Nîmes Olympique étaient forcément présents pour cette édition 2019 (Photo Corentin Corger)
Rue Fresque, les fumigènes étaient de sortie (Photo DR)

Samedi après-midi, dans les bars de la rue Fresque, les supporters nîmois s'étaient donnés rendez-vous pour mettre l'ambiance. On se serait cru aux Costières ! Chants à n'en plus finir et fumigènes, rouge bien sûr !

Même le footballeur Benoit Poulain n'y a pas échappé (Photo DR)

Encore un natif de Montpellier adopté par les Nîmois. "Ben" Poulain, formé chez les Crocos où il est devenu professionnel, avec au total onze saisons passées de la Bastide aux Costières (2003-2014). L'ancien capitaine de 31 ans est en fin de contrat en Belgique et les supporters jouent les négociateurs pour son retour au bercail. "On fait tout pour qu'il signe. À 17h on appelle Laurent Boissier", assure l'un d'entre eux.

Les bandes d'amis 

Voici la team Bar Joe (Photo Corentin Corger)

On se dirige vers la fin avec le meilleur : les bandes d'amis. Qui a dit qu'on ne pouvait pas travailler et faire la fête ? Derrière le comptoir, les serveurs du Bar Joe s'offrent un petit remontant histoire de tenir jusqu'à lundi soir. À votre santé !

Tom et Nathan venus de Connaux et Cavillargues ont prévu au cas où ils soient noyés par le pastis (Photo Corentin Corger)

La Feria avant, ça se partage. Le bonheur ne résume plus alors qu'à une tournée et quand chacun met la sienne c'est là que tu vois sur qui tu peux vraiment compter. L'amitié n'a pas de prix et surtout pas celui d'un pastis, d'un mojito ou même d'un Perrier. Des teams qui essaient d'être raccord.

Pour éviter de se perdre Tom et Nathan venus des villages de Connaux et Cavillargues ont opté pour le gilet de sauvetage. Avec le sifflet en prime, histoire de mettre un peu d'ambiance.

Si quelqu'un veut bien leur faire des papouilles ? (Photo Corentin Corger)

D'ailleurs ils sont un message à faire passer. Si l'un recherche une partenaire pour des plaisirs sexuels, son collègue se contentera de papouilles. Après tout chacun sa technique. Comme dirait le maître de la drague, Jean-Claude Dusse : "Sur un malentendu, ça peut marcher."

Je vous rassure la bière coule bien dans le verre et pas sur sa tête (Photo Corentin Corger)

À Nîmes, les festaïres sont comme à leur maison, dans leur jardin. Et pourquoi pas improviser une partie de "beer pong" à côté du Bar Joe ? Devant le DJ, il y avait pile la place.

Une bande d'amis venue de Châlon-sur-Saône en Bourgogne (Photo Corentin Corger)

Et enfin la Feria c'est surtout l'occasion de permettre à des amis de France et de Navarre de venir découvrir la ville et l'ambiance nîmoise. Ces cinq potes débarquent de Châlons-sur-Saône, en Bourgogne. Les messages sur le tee-shirt assurent qu'ils ne sont pas venus ici pour sucer des sorbets.

Et le gagnant est...

L'ingéniosité au service de la fête (Photo Corentin Corger)

Un grand bravo à notre vainqueur de la photo la plus insolite de la Feria de Nîmes 2019. Quand l'ingéniosité est au service de la fête et du partisan du moindre effort. Faudra quand même aller au comptoir les remplir à nouveau !

La rédaction 

Etiquette

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité