Actualités

BEAUCAIRE Une céramiste qui mêle dessin, gravure et argile

La céramiste installé à Beaucaire présente une pièce semblable à celle présenté au concours. (Photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

La céramiste beaucairoise vient d'être sélectionnée pour la dernière édition d'Ateliers d'art de France. Le travail qu'elle a présenté est une belle recherche qui regroupe trois de ses passions : l'argile, mais aussi le dessin et enfin la gravure.

C'est au cœur de la vieille ville de Beaucaire que Françoise Rebord s'est installée et a créée son atelier de céramiste il y a une vingtaine d'années. Avant cela, elle s'était formée d'atelier en atelier, puis dans le garage de ses parents pendant un an à Caissargues. « J'étais prête à m'installer, je recherchais un lieu, une ville avec d'autres artisans, mais que des potiers, pour élargir mon champ de vision. Je suis arrivé à Beaucaire et j'ai adoré le lieu, la ville, la beauté de son patrimoine. Il y avait un certain nombre d'artisans, une belle dynamique », explique la céramiste.

La céramiste transmet son savoir dans son atelier. (Photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Dans son atelier-boutique de la rue Roquecourbe, tout à côté de la place de la République, des pièces sont partout présentes, sur les étagères, les murs ou encore posé au sol. C'est une savante disposition et non pas un joli mélange de couleurs de formes et de matières. Chaque endroit correspond à un type de travail. Françoise est spécialisée dans la terre vernissée colorée. Des objets qu'elle réalise en réfléchissant aux formes et à la profondeur des couleurs.

Pour continuer à approfondir, mais aussi à élargir ses connaissances, la Beaucairoise suit assidûment des cours du soir aux Beaux Arts de Nîmes. De quoi développer sa passion pour la gravure et l'eau forte. « Cela faisait bien longtemps que je voulais, en étant céramiste, réussir à réaliser un transfert sur l'argile. Cette démarche est présente depuis longtemps. Il m'a fallu avancer doucement, hésiter, tâtonner. Mon ancien professeur de Beaux Arts m'a fait cadeau d'une presse de graveur et m'a encouragé dans ma démarche », explique Françoise Rebord.

La pièce n'a pas remporte le prix mais cette sélection au concours conforte la céramiste dans ses recherches. (Photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

En plein hiver, en janvier dernier, elle se sent prête avec une pièce qui réussit à passer de la 2D à la 3D, en passant du papier à l'argile. Alors dans le même temps elle s'inscrit à la sélection de la 8e édition d’Ateliers d’art de France à Pézenas. « J'ai voulu mêlé deux techniques ancestrales et deux passions, réussir le transfert de ses eaux fortes sur un matériau mou, et le transfert de ses dessins et d'une couleur, passant l'épreuve de la cuisson », explique l'artisane. Elle n'a pas remporté le prix, mais cela l'a encore plus motivé pour poursuivre son travail dans ce sens.

Avec le travail qui se poursuit, il est bien possible qu'une exposition voie le jour l'an prochain avec d'autres pièces mêlant l'argile, le dessin et la gravure.

En attendant, le travail à l'atelier continue avec des cours sur place pour les adultes comme les enfants, des interventions dans des écoles de la Beaucaire, au Théâtre antique d’Orange ou encore avec la CCBTA.

Franck Chevallier

Françoise Reborde, 1 rue Roquecourbe, Place de la République dite « Place vieille », 30300 Beaucaire 04 66 68 28 32.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité