A la uneActualitésSociété

GARD Un ministre sur le terrain

Didier Guillaume, Ministre de l'agriculture et de l'alimentation, était en visite dans le Gard. À Montfrin pour rencontrer les sinistrés des incendies et au Mas des agriculteurs pour son inauguration.

La cave coopérative de Montfrin était au cœur des incendies (photo Franck Chevallier / Objectif Gard).

Vendredi matin, la chambre d’agriculture du Gard à reçu, à Montfrin, la visite du ministre de l’agriculture Didier Guillaume. Effectivement, avant d’aller inaugurer le Mas des agriculteurs il à répondu à l’invitation des vignerons de la cave coopérative. Sur place, il était notamment accompagné, du préfet Didier Lauga, du président du département Denis Bouad, de Françoise Dumas, députée. Partant de l’ancienne cave coopérative située au plein milieu de champs ravagés par les flammes, il a pu voir aussitôt l’importance des dégâts. Marchant le long du canal, à sec, dans lequel les flammes se sont engouffrés lors de cette journée caniculaire et durant laquelle 31 départs d’incendies se sont déclenchés sur ce grand secteur.

A Bouillargues des exploitants ont mis en cause le mauvais entretien de la ligne de TGV (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

La première visite s’est déroulé au bout du chemin chez la famille Bonnard. Des exploitants de vins et d’huile d’olive. Les pompiers se sont battus pied à pied contre les flammes, et avec la famille de l’exploitant ils ont pu sauver la maison d’habitation. En revanche sur place l’intégralité des bâtiments, matériels, et des terres sont perdus et carbonisés. « Cette situation, que vous avez vécu est exceptionnelle, nous devons pouvoir vous répondre en prenant en compte tout ce que vous avez perdu » a précisé le ministre.

Le cortège s’est ensuite rendu dans l’exploitation ravagé de la famille Wagner, ici le maraîchage sous serres de fraises et de fleurs est en très grande partie touché et la maison n’a pas résisté aux flammes. « Nous nous devons de vous aider, mais nous devons aussi, ensemble, réfléchir sur le long terme à une autre forme d’agriculture » à expliqué Didier Guillaume.

À Bouillargues, une chaleur trop intense

Pour le dernier arrêt de cette visite ministérielle, le cortège s’est rendu à Bouillargues sur l’exploitation de la famille Chaptal, ici, aux dégâts occasionnés par les flammes se sont ajoutés ceux du à la chaleur. Ainsi la vigne s’est, en de nombreux endroits comme recroquevillé sur elle même.

Sur place des agriculteurs ont interpellés le ministre et le préfet en expliquant que les pompiers n’avaient pas étaient nombreux. Et d’autre part que, pour eux, le mauvais entretien de la récente ligne de TGV avait pu favoriser le passage du feu. Des remarques pris en note par les autorités qui ont rappelés le nombre très importants de départs de feu au même moment.

Le Mas des agriculteurs (Photo Anthony Maurin).

Deuxième étape pour le ministre, deuxième ambiance. Le mas des agriculteurs et son inauguration. « Voici l’écrin parfait pour l’agriculture, les producteurs et les consommateurs. On parle de circuit court mais il faut s’en donner les moyens. C’est unique car ici, tout est porté par les agriculteurs. Le Département a mis 800 000 euros, le père du projet est Damien Alary mais son successeur Denis Bouad a suivi. La Région met aussi 800 000 euros et le Crédit Agricole est venu finaliser le financement mais il fallait un lieu qui s’adresse à tous » entame Magali Saumade, président de la Chambre d’agriculture.

François Dumas, députée, à gauche, Didier Guillaume, Ministre de l'agriculture et de l'alimentation, au centre, et sur la droite, Dominique Granier, ancien président de la Chambre d'agriculture (Photo Anthony Maurin).

Le bâtiment, vaste et ajouré, est construit avec de la pierre de Vers, du verre et supporte des panneaux photovoltaïques qui lui permettent une belle économie écologique. Comme pour tout écrin, il faut un bijou. Là, il y en a des centaines ! Le Gard a une véritable diversité dans sa production et dans une filière agricole qui a toujours fait sa force. Le voyage gastronomique du Ministre au sein de ce nouveau de vie nous rappelle qu’il y a 20 ans, c’est la Chambre d’agriculture (attenante) qui était inaugurée. Le vice-président et porteur du projet, Dominique Granier, le dit, « Ici c’est la maison du sourire ! Les producteurs fixent leurs pris et ont le sourire. Les consommateurs viennent et ont des produits à la hauteurs avec de plus en plus de bio. Au Mas, on a doublé le prévisionnel en dix jours ! »

Accompagnée des riziculteurs, la sénatrice Vivette Lopez (Photo Anthony Maurin).

Avec dix salariés, 3 000 agriculteurs qui sont intégrés au projet pour une valeur de 400 000 euros de pot commun, le Mas a de l’avenir. 90% des produits sont Gardois et le reste vient des départements limitrophes et d’Occitanie, une vraie réussite locale.

À l'intérieur (Photo Anthony Maurin).

" Venez découvrir cette merveille car elle regroupe les 19 AOP ou IGP que compte le Gard. Nous voulons être le premier département bio de France, nous avons des produits de qualité et nous accompagnerons les producteurs " lâche le président du Département Denis Bouad. Pour le Ministre de l’agriculture et de l’alimentation Didier Guillaume, présent pour inaugurer cette grande première malgré les grosses chaleurs, les choses sont claires. " J’avais prévu de faire un discours d’1h30 mais… C’est une immense fierté d’être là et je ne pouvais pas l’oublier car François Dumas (Députée) me le rappelait tous les jours !Ce mas est le modèle de distribution de demain. Les prix doivent être fixés par les filières pour que l’agriculture pousse à nouveau retrouver son économie florissante. L’alimentation doit être la base de la réconciliation entre les consommateurs et l’agriculture. Nîmes en est la meilleure démonstration, c’est une grande ville entourée de champs et le Mas est bien à sa place ici ! "

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 34 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité