A la unePolitique

LES MÉTIERS DES ÉLUS Claire Lapeyronie : my teacher is mayor !

Tout l’été, Objectif Gard vous propose de découvrir vos élus sous un autre angle, celui de leur métier. Car maire n’est pas une profession, mais un mandat et nos élu(e)s ont tous eu, ou ont encore, une carrière professionnelle.

Claire Lapeyronie, maire de Pont-Saint-Esprit (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Place ce dimanche au maire de Pont-Saint-Esprit, Claire Lapeyronie, professeure d’anglais dans le civil.

« Dès que je sors du boulot, je viens ici. C’est un peu une double vie », explique le maire de Pont dans son bureau de l’hôtel de ville. Un bureau qu’elle occupe depuis l’automne dernier, après sept ans comme adjointe puis première adjointe du maire, Roger Castillon. Depuis 2011, cette Limougeaude de naissance, installée à Pont-Saint-Esprit depuis 1997, est à mi-temps enseignante d'anglais en collège. Après avoir démarré en région parisienne, du côté de Nanterre, elle rejoint son mari à la fin des années 90 dans le Gard rhodanien, ce dernier, ingénieur céramiste, ayant trouvé un poste à Marcoule. Elle est d’abord mutée au collège Bernard-de-Ventadour, à Bagnols, puis au collège George-Ville, à Pont.

Rédactrice du guide touristique municipal

Et Claire Lapeyronie poursuit encore aujourd’hui alors qu’elle est à la tête de la huitième ville du département, avec la charge de travail et les responsabilités qui vont avec son mandat. « C’est un équilibre intérieur. J’aime bien mon métier de prof. Être avec des ados est toujours rafraîchissant », explique-t-elle. Il faut dire aussi que l’enseignante garde le feu sacré : « Je crois en l'école de la République, laïque et qui forme les citoyens de demain », martèle-t-elle, tout en tenant en haute estime l’engagement public, « qui est épanouissant, motivant et ressourçant. »

Utilise-t-elle son expérience de professeure pour son mandat de maire ? « Il y a un parallèle. Quand on est prof il y a une partie de travail solitaire, intellectuel, de préparation de cours, et ensuite on met en oeuvre devant la classe et on ajuste, explique Claire Lapeyronie. L’engagement d’élu c’est aussi un peu ça, on échafaude, on travaille avec les services sur les dossiers, mais là le censeur c’est l’habitant, et il faut aussi ajuster. » Idem sur « la notion de collectif, dans un établissement scolaire il y a la communauté éducative, et dans une mairie ce sens du collectif est le même », affirme l’élue.

Une élue qui fait régulièrement profiter la mairie de ses compétences dans la langue de Shakespeare - pas forcément les plus partagées dans le Gard, notamment au sein de son personnel politique. Ainsi, la partie in english du guide touristique de la Ville, qui sort cet été, est signée de Madame le maire. Of course !

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

1 commentaire sur “LES MÉTIERS DES ÉLUS Claire Lapeyronie : my teacher is mayor !”

  1. Gardoise de naissance, j’habite à présent dans le 06, et je reviens de temps en temps revoir de la famille dans le Gard…J’apprécie baucoup vos publications et je souhaite m’abonner à votre new-letter! Au plaisir de continuer à vous lire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité