ActualitésSociété

LE TOUR Nîmes en soirée, une fête tamisée

Pour une grande partie de la ville aussi cette soirée était celle du repos !

Au pied de la Maison Carrée, Cocktail Flamenco (Photo Anthony Maurin).

Après une belle journée et des animations plutôt variées et sympas (quand elles étaient à l’ombre ou qu’elles n’étaient pas loin d’un point de fraîcheur), la soirée fut bien plus calme et les animations ont eu du mal à attirer du monde.

Pourtant la Ville avait fait des efforts. En plus de la journée épique, elle avait imaginé une sorte de "lundi de Nîmes" en écho aux Jeudis qui fonctionnent du feu de Dieu.

Devant l'église Saint-Baudile, une scène hip-hop (Photo Anthony Maurin).

Pour cette soirée du lundi, début de semaine, tout a été plus compliqué... Les places étaient animées par des groupes qui se sont bien souvent sentis esseulés. Certes et grâce à la douceur de la soirée les terrasses des restaurants étaient plus garnies que pour un lundi lambda, par contre le reste de la ville était vidée de toute vie humaine.

Place de la Calade, trio Pop Corn se fait attendre (Photo Anthony Maurin).

Même aux Jardins de la Fontaine, pour la projection gratuite du film " Le vélo de Ghislain Lambert ", le public a eu du mal à venir. Pourtant en plein air, cette partie de la soirée proposée dans cet écrin parfaitement estival a manqué son public. Là aussi, l’écho au très prochain festival Un réalisateur dans la ville était clair mais la sauce a eu du mal à prendre... Prévue à 21h30, c'est 30 minutes plus tard que la projection a débuté.

Tout comme Monsieur Parallèle place de l'Horloge (Photo Anthony Maurin).
Et No Sense Place Bellecroix (Photo Anthony Maurin).
Peu de monde aux Jardins de la Fontaine pour la projection du film "Le vélo de Ghislain Lambert" (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis plus de dix ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité