ActualitésCultureSociété

BEAUCAIRE À la recherche d’Agathe Zeublouse…

Des joueurs à la recherche d'une jeune Beaucairoise en 1848 (photo CCBTA)

Depuis le 1er août, la communauté de communes de Beaucaire Terre d'Argence, a mis en vente un jeu intitulé « Mystères en terre d'Argence ». Avec lui les joueurs se retrouvent en 1848 et la couturière Agathe Zeublouse a disparu...

Ce jeu a été coréalisé et conçu par Sévérine Guehl-Ines, adjointe à l'animatrice de l'architecture et du patrimoine au sein de la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence (CCBTA), et Aline Espana, une professeure de collège qui travaille régulièrement avec la CCBTA. Les deux jeunes femmes ont travaillé ensemble depuis 2018 pour préparer ce jeu.

Il vient de sortir et il ne concerne pour l'heure que la ville de Beaucaire mais l'idée est bien de poursuivre l'expérience avec des jeux similaires qui s'inspirerait des quatre autres communes de la CCBTA que sont Bellegarde, Fourques, Vallabrègues et Jonquières-Saint-Vincent. Après ce premier lancement, ce sont un ou deux autres jeux qui pourraient voir le jour en 2020.

Dès le début ce sont des agents de l'office de tourisme à Beaucaire - là où il est en vente - qui l'ont testé. Depuis le jeu a fait des émules et les réactions sont bonnes. Pendant l'année scolaire, il pourra être utilisé par des classes, mais aujourd’hui, en période de vacances scolaires, il s'adresse à des familles ou à des groupes d'amis, à partir de 8 ans. De quoi jouer pendant 1h30 à 2h, en achetant (9,50 €) un pochon contenant tous les indices pour mener l'enquête à plusieurs en toute autonomie.

La lettre de mission du jeu "Mystères en terre d'Argence" (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

De quoi réaliser une balade dans les lieux emblématiques de la ville historique en suivant les indices du jeu au double niveau de lecture : Notre-Dame des Pommiers, place des Drapiers, mairie, office du tourisme, église Saint-Paul... À la fin du jeu, les joueurs vont avoir plusieurs surprises, mais chut... Il faut conserver le secret.

Une lettre de mission en date du 8 juillet 1848 et signée... Gérard Manvusa (nous non plus !) annonce aux joueurs la disparition de la jeune et belle couturière de 25 ans Agathe Zeublouse et elle évoque aussi des rumeurs qui parlent d'une bête effroyable ! Heureusement la lettre est accompagnée d'un plan de la ville, de personnes suspectes, et de maigres indices... La célèbre foire approche, il faut alors résoudre ce mystère au plus vite.

Ce premier jeu devrait se décliner dans les autres communes de la communauté de communes (photo CCBTA)

Franck Chevallier

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité