A la uneActualitésSports GardUSAM

LA MINUTE BIÉLORUSAM Petit bug à la frontière !

Partis ce mercredi à 6h de Nîmes, les Usamistes sont arrivés en Biélorussie à minuit après avoir été bloqués 4 heures à la frontière (Photo Corentin Corger)

Jusqu'au lundi 26 août, l'USAM se trouve en Biélorussie pour y disputer un tournoi amical, la Belgazprombank Cup. Présent aux côtés des handballeurs nîmois, ObjectifGard vous fait vivre au quotidien les aventures des Usamistes avec la Minute Biélorusam. On commence avec le récit d'un voyage périlleux de près de 18h au départ de Nîmes pour rejoindre Brest. 

Qualifiée cette saison pour le 3e tour préliminaire de la Coupe EHF (aller : 16/17 novembre, retour : 23/24 novembre), l'USAM a souhaité durant son intersaison pouvoir se préparer à cette échéance européenne qui peut se prolonger au fil des succès. D'où la réponse favorable du club nîmois à l'invitation de Meshkov Brest, sextuple champion en titre de Biélorussie et organisateur de la Belgazprombank Cup. Trois matches sont programmés face aux : Autrichiens de West-Wien qui vont disputer le 1er tour de la Coupe EHF, les Finlandais de Riihimaën Cocks, qualifiés en poule basse de Ligue des Champions et aux locaux engagés en poule haute de la LDC.

Jouer l'Europe c'est découvrir un autre handball mais c'est aussi vivre des voyages pour les moins périlleux. Les joueurs ont pu le découvrir, pour la plupart, dès cette première expérience. "Il est top. Un de mes pires voyages, indétrônable !", protestait Rémi Salou, durant l'attente interminable au poste de frontière biélorusse. Partis à 6h du matin de Nîmes en TGV pour rejoindre Paris, le groupe s'est envolé vers 14h30 de Roissy pour atterrir deux heures plus tard à Varsovie en Pologne. Jusque là tout va bien !

L'effectif gardois composé de 17 joueurs : Desbonnet, Paul, Nieto, Salou, Gallego, Kaabeche, Nyateu, Padolus, Dupuy, Acquevillo, Tobie, Brasseleur, Guigou, Sanad, George, Rebichon, Tesio et six membres du staff : Franck Maurice (entraîneur), Yann Balmossière (entraîneur adjoint), Gabriel Bourguignon (entraîneur des gardiens), Yoan Grau (kiné), Marc Teissonniere (préparateur physique) et Christian Graal (intendant), attaquait la dernière ligne droite de son périple.

Les Usamistes en train de jouer aux cartes devant le poste frontière (Photo Corentin Corger)

À peine plus de 200 kilomètres à effectuer en bus de la capitale polonaise, cap à l'est, direction Brest, juste de l'autre côté de la frontière en Biélorussie, séparée de la Pologne par une rivière appelée le Bug. Un nom prémonitoire pour les Nîmois, où un oubli administratif va bloquer le bus pour plusieurs heures. Après 4h de route sur une départementale, nous arrivons au poste frontalier vers 20h pour pénétrer dans un État non membre de l'Union Européenne. Le chauffeur informe qu'il va falloir attendre entre une et deux heures pour passer, nous en mettrons quatre ! À attendre, autant s'occuper, Rebichon, Gallego, Sanad et Kaabeche décidaient de taper le carton au pied du péage. Ce qui ne fût pas du goût d'un des gardes qui demandait à ces messieurs de jouer côté Polonais.

Desbonnet oublié

On ne se doutait pas encore que ce n'était pas le premier que l'on allait rencontrer et que chaque mètre gagné serait précieux. Après le contrôle des passeports et des visas nous pensions être tranquilles, que nenni. Le nom de Rémi Desbonnet, gardien de l'équipe, ne figure pas sur la liste des personnes attendues et donc autorisées à pénétrer sur le territoire. C'est là qu'arrive le bug. Le garde-frontière fera distinctement le signe du retour en sens inverse.

Grâce à la présence de Teodor Paul, également gardien mais d'origine slovaque capable de communiquer avec la police et l'organisateur du tournoi, Deb's a pu poursuivre sa route. Ouf ! Une frayeur qui ne sera pas immédiatement dissipée avec pas moins de cinq contrôles passés et trois agents qui sont montés dans le bus.

Le groupe nîmois en balade ce jeudi matin dans les rues de Brest en Biélorussie (Photo Corentin Corger)

Après quasiment 18 heures de voyage depuis le Gard, l'USAM est enfin arrivé à destination vers minuit. Même le plus expérimenté de la bande, Guigou, qui a disputé une quinzaine de campagnes européennes a avoué n'avoir jamais connu un tel périple. En guise de réconfort, L'Hotel Intourist avait patienté pour servir le dîner. Après cette journée éprouvante riche en émotions, le staff a remplacé la séance prévue ce matin par une balade dans la ville. Quarante minutes, sous le soleil, pour se dégourdir les jambes avant une séance vidéo de quarante-cinq minutes afin de débriefer les positionnements défensifs et offensifs lors du tournoi du soleil.

Cet après-midi, les joueurs ont découvert l'Universal Sports Complex Victoria à Brest avec un entraînement d'une heure et demi. L'occasion, après la théorie, d'appliquer sur le terrain les actions étudiées à la vidéo le matin. Seul Nyateu s'est entraîné à part du groupe avec Marc Teissonniere, tout le reste du groupe est apte à jouer demain. Dupuy ne devrait être présent qu'en défense, son épaule le gêne pour aller au tir. L'USAM entame son tournoi ce vendredi face à West-Wien à 17h.

Une séquence d'entrainement en vidéo :

De Brest (Biélorussie), Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité