A la uneFootballNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos reviennent de loin

Ferhat, double passeur à Monaco (photo Norman Jardin)

Après avoir été menés 2-0, les Crocos ont fini par arracher le match nul 2-2, en fin de match.

Dans ce choc du bas du classement, les supporters locaux avaient sorti des banderoles demandant « Des guerriers, pas des résignés ! ». Mais en ce début de match, se sont surtout les Crocos qui dominaient les débats. Plus présents dans les duels, et dans la récupération, les hommes de Bernard Blaquart donnaient entière satisfaction aux 620 nîmois qui avaient fait le déplacement.

Nîmes penche à droite

Sur son côté droit, le duo Alakouch et surtout Ferhat donnaient du fil à retordre à Ballo. Nîmes multipliait les corners, agissait par centres et sur l’un d’entre eux, Valls tentait une reprise qui passait au-dessus (8e). À la fin du premier quart-d’heure, Ferhat perçait dans l’axe et servait parfaitement Philippoteaux dont la frappe croisée passait au ras du poteau de Lecomte (16e).

Ripart en médiateur

Monaco sortait peu à peu de sa léthargie. Bernardoni devait intervenir une première fois sur une frappe flottante de Golovin (17e). Alors que les supporters du Nîmes Olympique reprenaient des chants injurieux envers la LFP, Amaury Delerue, l’arbitre de la rencontre demandait à Renaud Ripart, le capitaine des Crocos de faire stopper les chants. Les fans nîmois obtempéraient mais leurs homologues monégasques reprenaient à leur tour les insultes.

Le terrible réveil monégasque

Jusque-là, l’après-midi avait été plutôt tranquille. Les choses allaient singulièrement se compliquer. La défense donnait des sérieux signes de faiblesse. Pourtant, après une première alerte déclenchée par Onyekuru (30e) qui passait à coté des buts de Bernardoni, Nîmes se créait sa meilleure occasion. Sur un nouveau centre de Ferhat, Philippoteaux contrôlait le ballon et frappait sur la transversale de Lecomte (31e). C’est l’occasion qu’il ne fallait pas rater car la fin du premier acte était terrible pour les Nîmois. Monaco se procurait cinq occasions et faisait mouche à deux reprises. La première sur un bon service de Golovin pour Slimani qui résistait à Miguel et trompait Bernardoni (1-0, 39e). La seconde sur une frappe de Gelson que Bernardoni repoussait dans les pieds de Ben Yedder qui n’avait qu’à pousser dans le but vide (2-0, 45e).

Nîmes à 11 contre 10

Le coup était rude et au retour des vestiaires, les Nîmois semblaient avoir du mal à le digérer. Pourtant, un fait de jeu leur donnait un peu d’espoir. Après une faute de Jemerson sur Philippoteaux, l’arbitre expulsait le monégasque, avec l’aide de la VAR (52e).

Philippoteaux redonne l’espoir

En supériorité numérique, Nîmes revoyait le jour. Sur une offrande de Paquiez, Ferhat se retrouvait en situation idéale dans la surface de réparation. Malheureusement, Lecomte sortait le ballon d’un superbe réflexe (61e). Décidément, les Crocos n’arrivaient pas à conclure. Le portier de Monaco ne tremblait pas plus face à Alakouch, pourtant bien lancé par Duljevic (68e). Les Nîmois étaient récompensés quand sur un centre de Fehat, Philippoteaux amortissait de la poitrine et devançait la sortie de Lecomte (2-1, 70e).

Denkey, premier ballon et premier but

Nîmes passait en 4-4-2 avec la sortie de Deaux et la rentrée de Denkey. L’effet était immédiat. Ferhat débordait coté droit et son centre tendu était victorieusement repris au second poteau par Denkey sur son premier ballon (2-2, 82e). Le jeune Nîmois fêtait sa deuxième apparition avec les Crocos. La première avait duré une minute, le 13 janvier 2017 contre Le Havre (0-0). La fragile équipe de Monaco tremblait à son tour et Ripart n’était pas loin de marquer le troisième.

Au final, les deux équipes se séparaient sur un match nul qui arrange surtout les Nîmois qui passent de statut de relégable à celui de barragiste. Ce n’est pas grand-chose, mais il faut s’en contenter, pour l’instant.

De Monaco, Norman Jardin

3e journée de Ligue 1. ASSOCIATION SPORTIVE DE MONACO – NÎMES OLYMPIQUE 2-2. Stade : Louis II. Mi-temps : 2-0. Spectateurs : 7 438. Arbitre : M. Delerue. Buts pour Monaco : Slimani (39e) et Ben Yedder (45e). But pour Nîmes : Philippoteaux (70e) et Denkey (82e). Avertissements à Monaco : Slimani (13e), Jemerson (53e) et Golovin (90e). Avertissement à Nîmes : Sarr (90e). Carton rouge à Monaco : Jemerson (56e)

MONACO : Lecomte – Jemerson, Glik, Badiashile, Ballo-Touré – Gelson, Golovin, Da Silva (Traoré, 83e), Onyekuru (Panzo, 74e) – Ben Yedder (Gil Dias, 58e), Slimani. Remplaçants non utilisés : Benaglio, Traoré, Baldé, Pellegri et Boschilia. Entraîneur : Léonardo Jardim.

NÎMES : Bernardoni – Alakouch, Landre, Miguel, Paquiez – Fomba (Sarr, 70e), Deaux (Denkey, 81e), Valls (Duljevic, 60e) – Ferhat, Ripart (Cap), Philippoteaux. Remplaçants non utilisés : Dias, Sainte-Luce, Guessoum et Stojanovic. Entraîneur : Bernard Blaquart.

Etiquette

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité