Actualités

PONT-SAINT-ESPRIT Le point sur le projet de réouverture de la ligne de TER

Mardi soir lors de la réunion publique à Pont-Saint-Esprit (Photo : service communication)

Une réunion publique sur le projet de réouverture de la ligne de train de voyageurs sur la rive droite du Rhône se tenait, ce mardi soir, à Pont-Saint-Esprit.

Organisée par la Région, la réunion a attiré environ 250 personnes. Un public nombreux venu écouter le vice-président de la Région Occitanie délégué aux transports, Jean-Luc Gibelin, qui a pu faire le point sur le projet et son calendrier.

Rien de spectaculairement nouveau pour les suiveurs de ce dossier, avec une desserte envisagée de 8,5 allers-retour par jour entre Pont et Nîmes en passant par Avignon-Centre. Le parcours compterait neuf ou dix arrêts : Pont, Bagnols, Orsan/Chusclan (en option), l’Ardoise, Roquemaure/Tavel, Villeneuve, Avignon-Centre, Aramon, Remoulins-Pont du Gard, Marguerittes et Nîmes. Dans cette configuration, il faudrait recréer des haltes ferroviaires à Roquemaure et à Marguerittes, et en créer une à Orsan.

Un certain nombre de travaux seront nécessaires, notamment la création de quais et de passerelles aux normes d’accessibilité, de Pôles d’échanges multimodaux à Pont et Bagnols ou encore des travaux sur les voies. Quant au coût, il est estimé à première vue par SNCF Réseaux entre 84 et 109 millions d’euros. Y figurent notamment 38 à 50 millions d’euros pour l’aménagement des passages à niveaux - un montant que la Région espère faire sortir du chiffrage du projet - les travaux aux passages à niveaux, notamment le passage 18 à Pont-Saint-Esprit, faisant l’objet de nouvelles orientations de traitement par l’État.

Côté calendrier, la réouverture reste programmée à l’horizon 2025-2026, ce qui est jugé un peu long par les défenseurs de la réouverture de la ligne fermée depuis les années 1970. Un délai que la SNCF justifie par les temps incompressibles d’études techniques, concertations réglementaires, études d’impact ou encore la réalisation des travaux eux-mêmes.

Reste à aménager également les pôles d’échanges multimodaux à Bagnols et Pont, ce que devra faire l’Agglo du Gard rhodanien. Un comité de pilotage pour ces deux projets s’est tenu le 16 juillet dernier et un comité technique est programmé pour le 19 septembre au siège de l’Agglo.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité