A la uneActualitésSociété

LUNDI SANTÉ Des professionnels de santé… mais toujours pas de médecin à Vallabrègues

La Maison des services attend son médecin (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Vendredi dernier, Vallabrègues a reçu de très nombreuses personnalités à l’occasion de l'inauguration de sa Maison des services. Une Maison qui reçoit des professions médicales et paramédicales... mais pas encore de médecin généraliste.

Jean-Marie Gilles, le maire de la commune, n'est pas un homme à se laisser abattre. Ainsi lorsque le boucher historique a voulu prendre sa retraite il a réussi à trouver une solution pour qu'il lègue son savoir à un jeune boucher. Toutefois en ce qui concerne le médecin, l'élu ne compte plus les démarches, les dossiers, les rencontres... et autant de refus. Jusqu'à ce jour, rien n'a pu aboutir. « Je me bats, que ce soit avec le reste du conseil municipal ou avec la communauté de communes, pour que nous trouvions enfin un médecin, mais nous accumulons les refus ». Prenant le taureau par les cornes, la petite commune du Gard a donc mis sur pied cette Maison des services qui vient d'être inaugurée.

Une réalisation d’un montant de plus d'1,3 million d’euros a bénéficié de subventions de l’État à savoir : 36 917 d'euros au titre de Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC), 100 000 euros au titre de Fonds national d’aménagement et de développement des territoires (FNADT), 230 580 euros au titre de la Dotation de soutien à l’investissement local (DSIL). Ce financement a été complété par une aide de 87 289 euros du Conseil départemental et de 80 000 de la Région au titre du «Pass commerce de proximité».

Une Maison multi-services

Dans le bâtiment moderne sis au cœur du village - il s'agit d'un ancien hangar communal -, le nouveau boucher s'est donc installé au rez-de-chaussée. Au premier niveau se trouvent maintenant un masseur-kinésithérapeute, un kinésithérapeute spécialisé en rééducation posturale globale, une diététicienne-nutritionniste, une infirmière et un ostéopathe. Des premiers professionnels qui reçoivent sur rendez-vous ou parfois à domicile. Toutefois, le second niveau n'est pas encore attribué. Malgré un ascenseur - le seul de la commune ! -, des locaux entièrement aux normes pour le confort des patients et des professionnels, un logement de fonction pour le médecin et même un studio pour son remplaçant.

Vallabrègues, dans ce dossier-là, est en plein cœur de la problématique de la désertification médicale. La communauté de communes de Beaucaire Terre d'Argence (CCBTA), dont le maire est un des vice-présidents, connaît bien le problème et se bat aux côtés de l'élu pour trouver des solutions. « Nous avons signé une convention avec une étudiante. Elle exercera sur le territoire de la CCBTA. Nous sommes en pourparler pour réaliser une seconde convention, mais c'est long et les médecins ne seront pas opérationnels avant plusieurs années », a expliqué son président, Juan Martinez. Lors de cette inauguration, le préfet du Gard, Didier Lauga, a précisé qu'il avait personnellement entamé des démarches auprès de l’Agence régionale de santé (ARS) afin de tenter de remédier au problème.

L'inauguration s'est déroulée vendredi 30 juillet (photo Franck Chevallier / Objectif Gard)

Juan Martinez a félicité l'élu local : « Bravo pour cette magnifique réalisation. Votre village le mérite ». Monique Novaretti et Alexandre Pissas, représentant Carole Delga et Denis Bouad, ont insisté sur « un concept de proximité ». La sénatrice du Gard, Vivette Lopez est « tombée sous le charme de Vallabrègues. Toutes ces actions, ces magnifiques réalisations font battre le cœur de la commune ». Françoise Dumas, députée, a tenu à « rendre hommage à tous les élus qui travaillent sans relâche, avec beaucoup d’intelligence. Ici, il y a une âme, un savoir-faire à nul autre pareil. Certes, c’est le rôle d’un élu, mais l’élan communautaire est porté ici par des gens passionnés. » Des encouragements que les 1 400 habitants veulent désormais porter aux oreilles d'un médecin qui pourrait rejoindre la Maison des services.

Franck Chevallier

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité