A la uneActualitésPolitique

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

Comme tous les dimanches, Objectif Gard vous propose son cocktail d’indiscrétions politiques. Un apéritif hebdomadaire à déguster sans modération !

Françoise Dumas veut tirer les marrons du feu. Elle est quand même sacrément coriace cette Françoise Dumas. Au fond du trou en 2014 après une campagne calamiteuse, elle a su tirer son épingle du jeu trois ans plus tard en rejoignant dans la dernière ligne droite La République en marche et renouveler son poste de députée à l'Assemblée Nationale. Aujourd'hui, c'est elle qui est directement à la manœuvre en coulisse pour décider du sort qui sera réservé au maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier, ou encore à Yvan Lachaud, le président de l'Agglomération, de la part du parti présidentiel. Tous les deux candidats sur la ligne de départ - cela ne fait plus de doute - pour les municipales de l'année prochaine, ils cherchent la meilleure stratégie pour s'imposer face à la Gauche et le Rassemblement National. Seul écueil, le maire de Nîmes a la peau dure et n'a pas l'intention de d'ouvrir sa liste à vingt "marcheurs" comme le souhaite la députée de Nîmes. Pas fou, il a bien conscience que l'influence de la Droite risquerait d'être atteinte à l'Agglo si par chance il remportait la mise pour un quatrième mandat. Alors Françoise Dumas joue la montre et tente un coup de poker. Avec devinez qui ? Yvan Lachaud. Et là, le son de cloche n'est plus le même. Le patron de Nîmes métropole est tout à fait favorable pour accueillir vingt "marcheurs". Et même plus si affinités... Mince, Françoise Dumas voit le piège se refermer. À vouloir faire monter les enchères, elle risquerait de tout perdre y compris son amitié de longue date avec l'entourage de Fournier qui prend le soleil dans les arènes. Pendant ce temps certains se frottent les mains comme Olivier Jalaguier ou David Tebib. Les empêcheurs de tourner en rond observent d'un bon oeil ce manège qui risque de dérailler et d'irriter la commission d'investiture LREM qui ne devrait plus tarder à rendre son verdict.

L'étoile de Bessèges, le Tour du Gard. À l'occasion du 50e anniversaire de l'étoile de Bessèges, le Département du Gard veut mettre le paquet. Après l'expérience du passage du Tour de France cet été, Denis Bouad et ses équipes ont suggéré une étape dantesque Pont du Gard jusqu'au Mont Bouquet pour l'édition 2020. Mieux, tout le monde est sur le pont pour convaincre des équipes internationales de premier choix de participer à l’événement. Le Département a aussi une belle idée dernière la tête : offrir à cette course gardoise mythique la place exceptionnelle qu'elle mérite. Pour cela, le nom de Tour du Gard (en hommage au Tour de France) serait envisagé comme nouvelle appellation de la course. L'étape de Bessèges restant un incontournable mais uniquement sur une étape. À deux doigts de disparaître il y a quelques années, il semble que l'étoile de Bessèges s'éclaire à nouveau de mille feux !

« Une investiture LR ? Non, merci  » Si elles ne sont que dans sept mois, les élections municipales sont lancées. Les candidats forment leur équipe, montent leur programme et établissent leur stratégie. À Marguerittes, mairie gérée depuis 30 ans par William Portal, la Droite s’éclate. Encarté chez Les Républicains, le conseiller municipal en charge des affaires juridiques et candidat aux municipales, Stephane Guillemin, a refusé l’investiture proposée par son parti. Idem pour le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier. Si l’étiquette LR a jadis été un atout, elle est aujourd’hui un handicap pour ne pas dire un boulet...

Photo DR

Je suis une célébrité, sortez-moi de là ! Mercredi 18 septembre 2019, des "célébrités" se sont réunis au Jardin du Luxembourg à Paris sous un beau soleil de septembre pour jouer à la pétanque au profit de Make-A-Wish France. Humoristes comme Jean-Marie Bigard ou Smaïn, ex-présentateurs TV comme Tex et même Jean-Jacques Bourdin ont brassé des boules et titillé le cochonnet pour récolter des fonds à destination d'enfants malades. Parmi eux, Thierry Procida, le candidat UDI pour les municipales 2020 à Nîmes. Le conseiller départemental était de l'aventure car c'est sa société, crée en mai 2018, Zen Events qui organisait l’événement. Sacré Thierry.

Le dircom' du Gard sur le départ. Depuis trois ans, Mathieu Laurent s'occupe de la communication du Conseil départemental du Gard. Un poste stratégique consistant à promouvoir les actions du président socialiste, Denis Bouad. Mais il semblerait que M. Laurent ait envie de changement. Il va donc prochainement se lancer dans le privé et ouvrir sa société. Son départ est acté pour la fin de l'année. L'occasion aussi pour lui à partir de début 2020 de donner un coup de main à son ami Rémy Nicolas, candidat aux municipales à Marguerittes. L'ex-socialiste espère tirer son épingle du jeu au regard de l'explosion de l'équipe du maire, William Portal, élu depuis 30 ans.

Et merci qui ? Ça y est, le nouveau rond-point du Chemin des canaux, à la sortie du village d’Uchaud est en service ! Un ouvrage de 800 000€ - dont le Département a pris toute sa part - permettant à l’entreprise Sakata d’acheminer ses poids lourds en sécurité. Mercredi, lors de l’inauguration, l'ancienne équipe municipale, conduite par Maryan Bonnet (l'ancien maire condamné en 2017 pour prise illégale d'intérêt,) s'est invitée à la cérémonie. Arborant un t-shirt « Merci l’ancienne municipalité », ces derniers ont voulu faire valoir leur concours dans la réalisation de ce rond-point. Un peu revanchard sur les bords, ils ont vite oubliés pourquoi leur destin à la tête de la commune a rapidement pris fin. Vous la sentez cette odeur de campagne municipale ?

(Photo : Coralie Mollaret)

Denis Bouad futur président de Gard tourisme. L'ensemble des communes touristiques du Gard et des EPCI (Communauté de communes) vont prochainement faire leur entrée dans Gard tourisme, l'Agence de développement et de réservation touristique (ADRT) du Gard. Pour présider cette entité, Denis Bouad, le président du Département du Gard tient la corde. Il pourra ainsi mettre en oeuvre son objectif depuis de nombreuses années : fédérer l'ensemble du territoire pour proposer une offre touristique gardoise la plus attractive possible.

David Tebib fait appel à Courdil pour son local de campagne. C'est via Éric Firoud que des contacts ont été établis avec Courdil immo, l'administrateur de biens à Nîmes, pour trouver un local de campagne au candidat Tebib pour les municipales 2020 à Nîmes. Une information qui n'est pas passée inaperçue quand on sait que le fils Courdil, François, est l'attaché parlementaire du député Philippe Berta. Ce dernier ne faisant plus de mystère de ses liens avec le concurrent direct de David Tebib, Yvan Lachaud. Soit l'entourage du président de l'USAM voulait que l'information se sache, soit ils ont encore beaucoup à apprendre du monde politique.

Jérôme Puech dans l'oeil du cyclone. À son corps défendant, le candidat socialiste désigné pour les prochaines Municipales à Nîmes, Jérôme Puech, a dernièrement déclenché une polémique dont il se serait volontiers passé. Le spécialiste de la communication a reçu une volée de bois vert après avoir publié sur Facebook un texte annonçant qu'il avait décidé d'intégrer deux femmes socialistes dans sa future liste de 55 noms, dont " Fatima El Hadi qui représente les minorités dans les quartiers populaires" (sic). Une formulation pour le moins maladroite qui a valu à l'organisateur des après-midis "Rosé-Pétanque" de ramasser comme aux boules. Premier à ouvrir le feu, un des ses "amis" sur le réseau social, Mohammed Jaffal, un responsable associatif du quartier de Valdegour, s'est empressé de réagir : "Il n'y a pas de minorité dans les quartiers. Il n'y a que des Français et c'est une insulte à mon égard". Et comme en politique on est rarement charitable, Sylvette Fayet (Front de Gauche) s'est empressée d'appuyer où ça fait mal en y allant de son petit post : " [...] La réaction de Mohamed est saine et juste."  On croyait en avoir fini avec la curée mais c'était sans compter sur l'écologiste Sibylle Jannekeyn qui invitait les déçus, les indignés et les vexés du jour à se tourner "vers des personnes respectueuses de toutes et de tous. Vers les écologistes." CQFD. Clap de fin ? Que nenni, voilà que le porte-parole du mouvement citoyen nîmois TPNA (Tous pour notre avenir), Jean-Paul Boré s'invitait dans la mêlée en tant qu'arbitre des élégances en y allant de son couplet... Preuve en est qu'à Nîmes, les quartiers (et leurs électeurs) ne laissent pas indifférents.

La rédaction

 

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Vous aimeriez aussi

2 réactions sur “ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine”

  1. Jérôme Puech souligne la considération qu’il a et plus généralement qu’ils ont, tous, pour les quartiers périphériques et leurs habitants. Oui, pour ceux là, les quartiers représentent une manne électorale le temps d’un scrutin. Ici on place un candidat, là on subventionne une association ou l’on embauche l’ami d’un ami sans compter le logement promis…
    Le Rassemblement National est et restera en dehors de ces méthodes qui sont une insulte envers la très, très grande majorité des résidents. Les élus RN joueront cartes sur table. Nous voulons remettre de l’ordre partout.
    Quant aux pérégrinations des marcheurs…qui marchent pour Lachaud, Jean-Paul ou seuls, ça ne reste que de la tambouille politicienne.

    Conseiller RN Nîmes.

  2. Si on croit vaut dernières indiscrétions, ça fait beaucoup de mouvement sur des postes stratégiques au département :

    – après le DGA en charge des ressources internes…à la veille d’un contrôle de la Chambre Régionale des Comptes et à moins de 3 mois du vote du budget
    – le Dircom est sur le départ (en décembre)

    Ce n’est jamais bon lorsque, il y a de telles modifications sur de telles missions, en si peu de temps et surtout sur un calendrier aussi particulier…

    Est ce à voir avec la prise de fonction d’une nouvelle directrice ? en plein préparatif des prochaines échéances électorales…il faut resserrer les troupes et non diviser

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Close
Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité