ActualitésSociété

NÎMES Un Conservatoire en mutation ?

Un concert du Conservatoire ici au théâtre Christian Liger (Photo Anthony Maurin).

Il y a quelques mois, la Ville mettait le feu aux poudres avec le changement de la grille tarifaire du Conservatoire. Avant son futur (mais pas encore entièrement calé) déménagement, la structure musicale est encore au cœur de questions du Conseil municipal du 28 septembre dernier.

Le projet d’établissement a été adopté. C'est un texte cadre obligatoire pour obtenir le classement des conservatoires. Comme rappelé dans la Charte de l’enseignement artistique spécialisé en musique, danse et théâtre de 2001, il en précise les enjeux et les missions des conservatoires.

À Nîmes comme partout ailleurs, c’est un outil managérial qui donne du sens à l’action en dégageant les perspectives et en déclinant les actions pédagogiques et artistiques. Il sert à tracer le chemin de l’avenir de la structure nîmoise.

Pour Catherine Bernié-Boissard, élue de l’opposition de gauche au Conseil municipal, « Ce projet fait l’impasse sur la question majeure des effectifs liée à la problématique des locaux et des tarifs. Le projet de déménagement aux Carmes, prévu sous la municipalité Clary, est une nouvelle fois renvoyé à 2023 ou 2024… On parle de concours d’architecte lancé en 2020 mais c’est juste pour amuser la galerie car se sont vos successeurs qui s’en chargeraient ! Monsieur le maire, vous vous exonéreriez de tout reproche sur le retard apporté à régler ce problème culturel récurrent. Ce document ne dégage aucune perspective. Au sein du réseau constitué avec Perpignan, Narbonne, Béziers, Alès et Carcasonne, le Conservatoire de Nîmes reste une exception municipale, c'est le seul à rester municipal. »

Et Daniel Jean Valade, adjoint à la culture, de répondre, « Sur les locaux, tout va déménager mais les financements de l'État ont été retardé pour les travaux concernant le site d'Hoche alors que les étudiants des Carmes doivent y emménager. Tout est lié et tant qu'ils sont en place aux Carmes, le Conservatoire se sera pas transféré à sa nouvelle adresse. » Tenu informé des événements par le président de la faculté de Nîmes à la veille du Conseil municipal, Jean-Paul Fournier ajoute que « Les travaux d'Hoche devraient commencer l'an prochain et dès 2021 le Conservatoire pourrait déménager aux Carmes. »

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité