Faits Divers

GARD Des motards Hells Angels au tribunal pour des extorsions auprès de commerçants

L'audience du tribunal correctionnel de Nîmes débute vendredi 4 octobre.

Dans la salle d'audience du tribunal correctionnel de Nîmes. Photo archive/ Objectif Gard

Six motards soupçonnés d'appartenir à l'organisation des Hells Angels se retrouvent, ce vendredi matin, devant le tribunal correctionnel de Nîmes.

On leur reproche une "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un délit, extorsion avec violences, et détention non autorisée de matériel de guerre, arme, munition". Des faits qui ont été révélés en 2011 après une longue enquête de la police judiciaire.

Les responsables gardois et les "petites mains" de cette redoutable organisation de motards sont renvoyés devant la juridiction pénale pour des extorsions. Trois commerces à Nîmes et Aigues-Mortes, notamment des salons de tatouages, étaient ciblés par les Hells Angels... Ces motards organisés dans des structures appelés chapitres sont considérés comme une organisation criminelle dans certains pays et sont dans le collimateur de la police depuis de nombreuses années en France.

 

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité