A la uneActualitésSociété

VENDREDI GOURMAND On a craqué pour les premiers cèpes !

Primeurs Boudal aux Halles de nîmes (photo Véronique Camplan)
Primeurs Boudal aux Halles de Nîmes, fraîcheur, juste prix et bonne humeur (photo Véronique Camplan)

En bons Gardois, nous avons nos petites habitudes gourmandes, des produits particuliers qui nous tiennent à cœur d'aller chercher là où nous sommes convaincus qu'ils sont les meilleurs. Cette rubrique propose, aux portes du week-end, de partir à la découverte de ces petits plaisirs comme autant de sources d'inspirations. 

Parfums de sous-bois dans nos assiettes

Cèpes (photo Véronique Camplan)

Cette semaine, alors que l'automne semble s'installer, nous avons craqué pour les premiers cèpes. En bons Gardois, nous avons nos coins secrets pour les ramasser. Mais avant qu'ils ne montrent le bout de leur chapeau sous les châtaigniers, ils sont déjà sur les étals, magnifiques, tentants… Alors comme la meilleure façon de se faire passer une envie c'est d'y céder, on va les cueillir sur l'étal des Primeurs Boudal aux Halles de Nîmes. Pourquoi ? Parce que légumes et fruits frais sont toujours au juste prix, que l'équipe est souriante, disponible et jamais avare d'un conseil et d'un petit geste qui met du soleil dans notre panier à provision. Aujourd'hui, les cèpes de Nagim Boudal sont particulièrement beaux.

En ce début de saison, ils sont un peu chers, soit 40 € le kilo. Chez nous, on a coutume de les servir revenus dans un peu d'huile d'olive avec du sel de Camargue, du poivre et un peu de persil plat. Attention, évitons l'ail qui masque trop les saveurs du champignon. Mais sachez qu'il existe aussi une recette pour se régaler sans forcément utiliser de grosses quantités de champignons.

Simple et savoureux, le carpaccio

Carpaccio de cèpes (photo DR)

Avez-vous déjà essayé le carpaccio de cèpes ? La recette est simple. Commencez comme toujours par essuyer les champignons, surtout ne les lavez pas. Puis émincez-les les en tranches les plus fines possibles sans les peler. Disposez-les joliment sur une assiette ou un pat et arrosez-les d'un ménage d'huile d'olive, d'un trait de citron, de sel de Camargue et de poivre du moulin. Et c'est tout ! Vous découvrirez alors une autre saveur que celle du cèpe cuit, un parfum de sous-bois plus délicat, un croquant insoupçonné et une douceur rehaussée par la pointe d'acidité du citron. Avantageux, délicat, savoureux et simple à réaliser, ce plat vous permettra de vous régaler de ces premiers délices d'automne. Le carpaccio peut se déguster en entrée, mais aussi à l'apéro et se marie très bien avec un petit blanc sec et parfumé choisi parmi la grande variété que nous offrent nos terroirs.

Véronique Palomar Camplan

 

Publicité
Publicité
Publicité

Véronique Palomar

Après une longue carrière au service de l'information dans l'hémisphère sud, me voilà de retour dans l'hexagone. Heureuse de mettre, plume, regard neuf et expérience au service d'un journal indépendant et de continuer à informer.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité