A la uneActualitésSports Gard

FAIT DU JOUR Tour de France 2020 : une arrivée sans égale à l’Aigoual

Christian Prudhomme, Denis Bouad, Roland Canayer, Thomas Vidal, Carole Delga, Jacky Valy et Olivier Gaillard ont posé devant le tracé du Tour de France 2020 (Photo Département)

Pour la deuxième année consécutive le Tour de France va traverser le Gard avec, pour la première fois, une arrivée au sommet du Mont Aigoual lors de la 6e étape longue de 191 km, le jeudi 2 juillet 2020.

C'est une immense coup de projecteur pour le "toit" du Gard et ce territoire des Causses et Cévennes concerné par plus de la moitié du parcours. Chahuté la veille sur le sujet en séance du conseil départemental par l'opposition, "c'est bien plus facile de s'occuper du Tour de France que des mineurs non accompagnés", lâchait Denis Bouad, au pied du Palais des congrès de Paris quelques minutes avant la présentation officielle de ce tracé 2020.

Ce mardi, alors que la veille il avait quitté l'assemblée, il est bien resté jusqu'au bout de la présentation car une nouvelle fois le Gard a l'opportunité de rayonner, durant quelques heures, dans le monde entier. Le Tour est un des événements sportifs les plus attendus de l'année, retransmis dans 190 pays avec en moyenne 3,7 millions de téléspectateurs français rivés devant leur télévision.

Après trois jours dans le Gard en 2019, c'est la 6e étape de la 107e édition qui aura comme théâtre du dénouement le Mont Aigoual, le jeudi 2 juillet. Le plus haut sommet du département, qui culmine à 1 567 mètres d'altitude, situé à la frontière avec la Lozère et offrant une vue imprenable des Alpes à la Méditerranée. Une arrivée inédite car en 1987, le peloton n'avait que fait passer pour se rendre à Avignon.

Vue aérienne du Mont Aigoual et de l'observatoire météorologique (Photo Val d'Aigoual)

Une sixième journée de course accidentée où le peloton s'élancera depuis Le Teil en Ardèche pour rallier le sommet gardois 191 bornes plus loin. Pourquoi ce choix ? Pour ce tracé 100 % français long de 3 740 km, les organisateurs ont souhaité mettre en lumière de nouvelles perles montagneuses : pas de Mont Ventoux, ni de Tourmalet, de Galibier ou encore d'Alpe d'Huez mais bien l'Aigoual ! Après le grand départ à Nice le 27 juin, puis un premier passage dans les Alpes, la "Grande Boucle" prendra donc la direction au sud du Massif Central.

"C'est extraordinaire et juste énorme pour une petite commune comme la nôtre de pouvoir accueillir le Tour de France. On célébrera la Fête nationale un peu en avance !", se réjouit Thomas Vidal, maire du Val d'Aigoual. Une commune créée le 1er janvier 2019 et née de la fusion de Valleraugue et de Notre-Dame-de-la-Rouvière et peuplée d'environ 1 500 habitants. Depuis un an l'élu local défend cette candidature aux côtés du Département et de la Région Occitanie qui devrait financer en grande partie les 130 000 € nécessaires pour être ville d'arrivée sur le Tour de France.

Enjeu financier, technologique et touristique

Ce massif, qui abrite la seule station de ski située dans le Gard (Prat Peyrot), a la particularité d'être doté à son sommet d'une station météorologique en fonction depuis 1894. "L'objectif c'est aussi de valoriser et d'attirer du mécénat sur le futur centre d'interprétation et de sensibilisation des changements climatiques unique au niveau européen dont le projet s'élève à 3,5 M€. Afin de diminuer la part d'autofinancement de notre commune", assure Thomas Vidal.

Cet équipement supplémentaire devrait voir le jour en mai 2021. L'emplacement de l'Aigoual est stratégique au niveau des changements climatiques. Si les coureurs pensent y trouver de la fraîcheur début juillet, rappelons que le record de chaleur a été établi en juin dernier avec 29,9°C enregistrés.

Accueillir une arrivée d'étape du Tour de France c'est également bénéficier ensuite de moyens technologiques souvent inexistants dans ces zones montagneuses. Chaque jour, à fin d'assurer la retransmission de la course, Orange installe des dizaines de kilomètres de fibre optique. Ce qui serait une véritable aubaine pour le Val d'Aigoual. "Je ne doute pas que l'on puisse garder cette installation sur place", confie le premier édile de la commune.

Comme partout, l'enjeu est forcément touristique. "Le Tour de France, c'est la plus belle carte postale pour notre territoire où il y a un véritable facteur économique et touristique à développer ", s'enchante Olivier Gaillard, député de la 5e circonscription. Un magnifique coup de projecteur pour ce secteur des Causses et Cévennes inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2011 avec une partie située au sein d'un Parc national des Cévennes qui fêtera ses 50 ans en septembre 2020.

Du Vigan à l'Aigoual, le peloton ne va faire que grimper ! (Photo Tour de France)

La partie montagneuse du département sera mis en avant. Mais combien de communes auront la chance de voir passer la caravane du Tour de France ? "Une vingtaine", répond Denis Bouad. Après 75 premiers kilomètres effectués dans l'Ardèche, les "héros de juillet", comme aime les surnommer le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, emprunteront les routes gardoises. Un passage acté à Saint-Ambroix avant de descendre vers Anduze, autre ville déjà officialisée. Si on se fie au réseau routier, cette traversée Nord/Sud pourrait concerner les villes de Rousson, Saint-Martin-de-Valgalgues et d'autres autour d'Alès.

C'est ici que le peloton arrivera le jeudi 2 juillet 2020 (Photo Val d'Aigoual)

Direction ensuite l'Hérault et Ganges avec de fortes probabilités de traverser Saint-Hippolyte-du-Fort. Pour les coureurs, les choses vont se compliquer à partir du Vigan avec 34 derniers kilomètres à grimper sur 1 200 mètres de dénivelé. Un passage à Mandagout avant d'atteindre le Col de la Lusette, long de 11,7 km avec 7,3%, à 14 km de l'arrivée.

Une montée inédite pour ce col qui culmine à 1 351 mètres. L'Espérou sera l'avant-dernière commune traversée avant l'ascension finale jusqu'au Mont Aigoual. Au total, près de 100 kilomètres de cette étape auront lieu dans notre département. Suffisant pour faire la promotion de la montagne gardoise.

Corentin Corger

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité