Faits Divers

GARD Le faux policier téléphone de la prison et détourne de l’argent à 80 personnes âgées

(Photo d'illustration)

Cet habitant d'Alès, âgée de 32 ans, est un spécialiste de l'escroquerie visant les personnes âgées.

Dans l'annuaire téléphonique, il cible les prénoms de Bernadette, Raymonde, Marcelle... laissant supposer qu'il s'agit de retraitées. De la maison d'arrêt de Béziers, où il purge une peine, il appelle des centaines de personnes. Certaines tombent dans le piège et fournissent leurs coordonnées bancaires à celui qui se prétend policier à Lyon.

Le vrai malfrat mais faux policier récupèrait l'argent sur des comptes lui appartenant pour améliorer son ordinaire en prison, se payer de beaux vêtements, et surtout pour alimenter auprès des autres détenus un marché parallèle de vente de fringues de marque dans l'enceinte de la prison. Cet homme est entendu par les policiers de la brigade financière de la Sûreté départementale depuis mardi. Il est soupçonné d'avoir escroqué ces derniers mois près de 80 personnes âgées.

Le mis en cause réfute les accusations. Il est déjà connu pour une affaire similaire puisqu'une autre procédure est engagée depuis 2018 à son encontre... À l'époque, il avait détourné de l'argent de la même façon et de la même maison d'arrêt de Béziers, faisant près de 200 victimes.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité