Actualités

RODILHAN Les pro-corrida militent à leur façon

Arènes de Rodilhan, ce dimanche 27 octobre (Photo : Anthony Maurin)
Arènes de Rodilhan, ce dimanche 27 octobre (Photo : Anthony Maurin)

Aux manifestations dans les rues, les aficionados préfèrent les gradins des arènes.

« Cette année, nos arènes d’environ 500 places sont saturées », annonce Pierre, à la billetterie. Aujourd’hui assister au festival taurin caritatif de Rodilhan est devenu un vrai acte militant. Depuis huit ans, les manifestants anti-corrida ont érigé la ville en symbole. Des Français mais aussi des étrangers viennent dire « non » à la corrida.

« C’est à cause de l’un de leurs anciens dirigeants qui vivait ici », explique Pierre. Ce dimanche après-midi, 450 manifestants ont été comptabilisés par les forces de l’ordre. « On sait que lorsque l’on vient ici, il y a les gendarmes qui assurent notre sécurité. Personnellement je ne crains rien », poursuit l’aficionado.

Dans les arènes, le maire du village Serge Reder - condamné en 2016 pour violences commises contre des militants anti-corrida - est plus prosaïque : « la France est un pays de liberté. Pourtant, nous n’avons pas la liberté de vivre notre culture… Nous sommes obligés de la préserver derrière des barricades. »

« La corrida symbolise la vie »

Face aux pancartes et aux slogans « torture », « barbares », « pervers », Pierre défend sa passion : « l’homme s’est toujours confronté aux forces de la nature. Les toros ont toujours symbolisé la sauvagerie d’un animal. Le combat entre l’Homme et l’animal symbole la vie. Se contenter de regarder la mort, c’est voir les choses par le petit bout de la lorgnette. »

Alors, loin des manifestations dans les rues, Pierre préfère l’achat-militant : « j’assiste aux corridas mais je mange aussi de la viande achetée chez le boucher ! Par mes achats je soutiens telle ou telle activité. Si les Français savaient modeler leurs achats, il aurait une vraie pression sur nos dirigeants politiques. » À méditer…

CM

Publicité
Publicité
Publicité

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité