ActualitésSociété

NÎMES Un fonds d’intervention touristique pour aider le territoire

Les arènes de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

La Région Occitanie a lancé en 2018, en partenariat avec la Banque Européenne d'Investissement, un " fonds d'intervention touristique " afin d'apporter une réponse aux besoins de financement des porteurs de projets publics ou privés et d'inciter les banques à soutenir la création ou la modernisation d'équipements structurants pour le territoire.

Dans le cadre du lancement opérationnel de ce fonds, la Région organisait en partenariat avec le gestionnaire du fonds MCapital Partners, 15 réunions sur l'ensemble du territoire pour informer les porteurs de projets de la mise en œuvre de ce nouvel outil financier.

Intégrer le top 10 européen

À Nîmes c’était fort logiquement à la Maison de la Région que la rencontre avait lieu. Une Maison flambant neuf et sentant plus la peinture fraîche que le lisier d’agriculteurs mécontents. Parler de ce fonds, le faire connaître et développer son emprise territoriale : tels étaient les buts de cette réunion.

Il faut dire que l’Occitanie est la 4ème région touristique de France, la 3ème pour la fréquentation touristique étrangère, la 2ème pour la fréquentation touristique française. 100 000 emplois sont voués à ce seul secteur touristique car il faut bien accueillir les 30 millions de visiteurs ! L’Occitanie est la première région de France quand on parle d’hôtellerie de plein air. But du jeu ? Entrer dans le top 10 des régions d'Europe. Nous sommes actuellement à la 11ème place.

La présentation du fonds tourisme Occitanie à la Maison de la Région (Photo Anthony Maurin).

Mais cela ne suffit plus. Dans un monde évoluant, l’Occitanie prône aujourd’hui un tourisme durable, un équilibre territorial, des produits connectés, une évolution constante en accompagnant les entreprises et les projets structurants sur le territoire. Mais le budget, même s’il est en hausse continuelle, n’est pas extensif !

Mieux investir pour s'adapter au futur

Si on investit plus ou mieux dans le tourisme, le taux d’attractivité régionale s’en verra accru. Cibler l’investissement semble obligatoire mais il faut aussi se donner les moyens de prendre des risques mesurés.

Le fonds d’intervention doit servir cette cause en facilitant l’accès au financement bancaire, en produisant un effet levier, en favorisant l’émergence de nouveaux projets vertueux et en répartissant tout cela sur le territoire toujours plus uniformisé. Accompagner une montée en gamme de l’offre est essentiel mais pour cela, il faut adapter les prestations aux demandes actuelles et à venir et surtout, il faut savoir accompagner les mutations.

Dans le tourisme, en levant un euro de fonds, on peut en gagner quatre… Le calcul est vite fait ! Disons que pour le Gard on espère qu'une dizaine de projets voient le jour grâce à cette nouvelle dotation. Pour la Région entière, le fonds dépasse les 100 millions d'euros. De sa création à sa mise en place, une petite année s'est écoulée. Quasi rien quand on connaît les lenteurs administratives. C'est dire l'importance de l'enjeu.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité