ActualitésSociété

GARD Mieux voir après une chirurgie de la cataracte, c’est possible

Pour en finir avec cette situation, la start-up nîmoise Revital Vision apprend au cerveau à mieux voir en travaillant la plasticité cérébrale.

Après une opération, une bonne vue est difficile à retrouver (Photo libre de droit)

Il suffit en effet de suivre 30 sessions de stimulation corticale pour améliorer la vue de façon durable. En gagnant en sensibilité au contraste, c'est toute l'acuité visuelle qui se développe.

La chirurgie de la cataracte est l’opération la plus pratiquée en France, puisqu’elle concerne chaque année plus de 800 000 personnes. Selon la Société française d’ophtalmologie, elle est pratiquée sur 20% des plus de 60 ans et sur 60% des plus de 80 ans.

En effet, avec l’âge, la lentille transparente qui se trouve à l’intérieur de l’oeil (le cristallin) vieillit et devient opaque. Le cristallin ne joue donc plus son rôle dans la bonne fixation de l’image sur la rétine. Une intervention chirurgicale est donc nécessaire pour le remplacer par une lentille artificielle.

Mais après une chirurgie de la cataracte, même lorsque l’acte chirurgical est parfait, les patients souffrent souvent de gênes post-opératoires, notamment lors de variations lumineuses. La vision peut aussi être légèrement floue. Cela peut être invalidant pour lire, conduire, regarder la télévision et même pour avoir de bonnes relations sociales (difficultés à voir les expressions du visage). La qualité de vie est donc altérée.

Il faut rééduquer le cerveau

La vue est un sens précieux et primordial qui nous permet de reconnaître des visages, de conduire, d’être autonome, de profiter de la beauté des paysages… Pourtant, contrairement aux idées reçues, elle n’est pas entièrement liée à l’œil ! Le cerveau a aussi un rôle actif et utiliser ses pouvoirs peut considérablement améliorer la qualité de vie de chacun.

Quand une personne se casse la jambe et qu’elle subit une opération, elle doit ensuite effectuer plusieurs séances de rééducation chez un kinésithérapeute pour réapprendre à marcher. Avec la chirurgie de la cataracte, la logique est la même. Sachant que le cerveau joue à 50% dans la vision, il faut lui réapprendre à mieux voir.

En effet, de nombreuses gênes peuvent demeurer suite à une intervention chirurgicale, même lorsqu’elle est parfaitement effectuée. Des difficultés à voir les feux tricolores ou les autres voitures de nuit (halos), à repérer les taches (sur les vêtements, les meubles ou la vaisselle), à reconnaître les expressions faciales ou à apprécier les reliefs et/ou les couleurs sont les principales défaillances. Parfois, on peut avoir besoin d’une lumière d’appoint pour lire et ressentir plus fortement la fatigue oculaire pendant ou après avoir regardé la télévision.

95% des patients gagnent des dixièmes

Le programme sur-mesure de Revital Vision, déjà suivi par des milliers de patients, permet d’améliorer considérablement la qualité de vie. Ainsi, lire les petits caractères tels que les inscriptions sur les bouteilles ou les ingrédients sur un paquet de nourriture devient facile. La vision n’est plus un obstacle à la conduite d’un véhicule (même la nuit) et regarder la télévision ou un écran n’est plus une source intense de fatigue oculaire.

95% des patients améliorent leur vue d’au moins 2/10e d’acuité visuelle et leur confort de vie grâce à une meilleure sensibilité au contraste : meilleure vision nocturne, moins d’éblouissement, fatigabilité sur écran diminuée.

(Photo libre de droit).

Le traitement développé par Revital Vision s’appuie sur les travaux de deux prix Nobel et sur plus de 20 ans de recherche. Sans risque et sans effets secondaires, il est adapté au rythme et à la capacité visuelle de chaque patient. Chaque patient est aussi suivi par un professionnel de la vue pour une fiabilité optimale.

En ligne, facile et rapide

Le traitement est téléchargeable depuis Internet sur tout ordinateur PC (ou émulation PC des mac). Un suivi est fait pour chaque patient, pendant toute la durée du traitement visant à améliorer la perception visuelle. Les séances se déroulent dans une pièce sombre, à 1,5 m de son ordinateur PC (15 pouces minimum) et avec une souris à trois boutons sans fil ou fil de 1,5 m. L’accès à Internet est indispensable en début et fin de session, afin que le programme puisse toujours s’adapter aux progrès du patient. Enfin, le traitement dure 30 à 40 sessions, à raison de 30 min tous les deux jours.

Pour un traitement presbytie comptez trois fois 166 euros et pour un traitement complet comptez trois fois 326 euros. Vous pouvez toujours tester l'aventure ici.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité