A la uneFaits Divers

GARD Procès : un jeune vacancier de 16 ans mort aspiré dans la piscine du camping

Un procès pour homicide involontaire se déroule aujourd'hui à Nîmes devant le tribunal correctionnel.

(Photo d'illustration archives)

Le patron d'un camping d'Aigues-Mortes et le constructeur d'une piscine au tribunal pour "homicide involontaire par violation manifestement délibérée d'une obligation de sécurité ou de prudence" après la mort d'un adolescent âgé de 16 ans. 

Un jeune touriste italien s'est noyé dans un camping d'Aigues-Mortes où il passait des vacances le 30 juin 2015. Plus de quatre ans après la justice va passer. Un procès pour "homicide involontaire" est prévu ce mardi 19 novembre 2019 après-midi au tribunal correctionnel de Nîmes

Le jour du drame, les pompiers ont été alertés mais ils n'ont pas pu ranimer le jeune homme. La jeune victime a été évacuée vers le centre hospitalier de Nîmes où elle est décédée.

Un garçon qui aurait été aspiré par une bonde puissante installée dans la piscine du camping et qui sert à la vidanger. À l'époque du drame le parquet de Nîmes avait indiqué que "des jeunes filles au bord de la piscine avaient donné l'alerte, mais le garçon n'avait pas pu être sauvé malgré la présence d'un maître nageur".

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité