A la uneActualitésSociété

FAIT DU JOUR Le Griot : un boîtier télé pour entendre ce que l’on ne voit pas

Lucien Zoromi est l'inventeur de la box Le Griot. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Lucien Zoromi est l'inventeur de la box Le Griot. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

C’est une innovation gardoise. Le Griot, créé par Lucien Zoromi, est la première box qui rend l’audiodescription accessible aux personnes en situation de handicap visuel afin de leur permettre de profiter pleinement des programmes télévisés avec leurs proches.

Un boîtier blanc, composé de cinq boutons, relié à un casque. Ce petit équipement, baptisé Le Griot en référence à ces hommes dépositaires de la culture orale en Afrique de l’Ouest, permet d’améliorer le quotidien des personnes déficientes visuelles. Si l’audiodescription à la télévision existe déjà, son accessibilité n’est pas simple pour les malvoyants. Il faut d’abord trouver la télécommande, appuyer sur le bon bouton, sélectionner la langue, valider avec la touche OK. « Comment peut-on effectuer ces manipulations lorsqu’on ne voit pas ? », interroge Lucien Zoromi.

Améliorer l’autonomie et favoriser le partage

Cette question, le créateur du Griot se l’est posée il y a déjà quelques années lorsque sa fille avait perdu la vue. Il parvient alors à mettre au point cet appareil afin d’offrir plus d’autonomie aux personnes qui l’utiliseront, mais aussi pour leur permettre de partager des moments devant la télévision avec leurs proches sans les déranger, grâce au casque Bluetooth, avec les commentaires audio décrits.

« L’idée, c’est de rester ensemble, de rigoler ensemble, de s’émouvoir ensemble et d’atténuer ainsi les différences liées au handicap », souligne Lucien Zoromi. Et la facilité d’utilisation est un véritable atout : « Le Griot est autonome et intelligent. Il ne compte que cinq boutons, se branche directement sur la télévision et son casque est sans fil. » Films en tout genre, dessins animés, sport : une dizaine de programmes du réseau TNT est proposée chaque jour en audiodescription et compatible avec Le Griot.

Le Griot est commercialisé depuis septembre 2019. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard
Le Griot est commercialisé depuis septembre 2019. Photo Élodie Boschet/Objectif Gard

Après plusieurs années de recherche et de développement – avec l’accompagnement de l’incubateur IMT Mines Alès – le Griot, fabriqué en Occitanie, est commercialisé depuis septembre 2019 en ligne et sera prochainement disponible chez les opticiens d’Alès. « À ce jour, j’en ai vendu une dizaine sur une première production de 300 exemplaires », précise Lucien Zoromi. Son coût s’élève à 549€.

La commercialisation a commencé

Ce vendredi 22 novembre, Lucien Zoromi a présenté son produit lors de la réunion matinale du réseau d’entrepreneuses Start Women, à l’hôtel Campanile. Pour l’occasion, le maire d’Alès et président de l’Agglomération, Max Roustan, était présent et n’a pas caché sa satisfaction d’avoir remis, en 2014, le prix Alès Audace à ce projet : « Quand je vois le résultat, je me dis que nous ne nous sommes pas trompés ! »

Au-delà de cette récompense, Le Griot est aussi labellisé comme véritable aide à l’autonomie par la polyclinique de l’Aramav (association pour la réinsertion des aveugles et malvoyants) à Nîmes, soutenu par la Fédération des aveugles et amblyopes de France mais aussi par Initiative Gard et Initiative remarquable, et validé par le Conseil supérieur de l’audiovisuel. Il n’y a plus qu’à se laisser guider…

Élodie Boschet

Contact : www.le-griot.eu

Etiquette

Elodie Boschet

Elodie Boschet, journaliste à Objectif Gard depuis septembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité