Faits Divers

GARD Les jeunes femmes proxénètes « offrent » un iPhone d’occasion à une adolescente contrainte de se prostituer

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Objectif Gard).

Trois jeunes femmes originaires de la ZUP de Nîmes et inconnues de la justice sont déférées au palais de justice de Nîmes ce jeudi "pour des faits de proxénétisme aggravée, de corruption de mineur et pour l'une d'acte d'intimidation envers la victime", souligne le vice-procureur Patrick Bottero.

Elles sont âgées de 18 ans à 22 ans et auraient profité de la solitude et de la faiblesse d'une adolescente de 16 ans. La jeune victime, sans famille, est hébergée dans un foyer de la région d'Alès. Elle s'est retrouvée il y a quelques semaines en fugue et les trois complices de la ZUP de Nîmes auraient décidé de son triste avenir.

Une affaire sordide, puisque l'adolescente a été contrainte de se prostituer pendant deux jours dans un hôtel de Nîmes. L'intégralité de l'argent provenant des actes sexuels- près de 2 000 euros -, a été ponctionnée par les apprenties proxénètes... Ces dernières en échange, ont "offert" un I Phone d'occasion à la victime.

Une comparution différée a été décidée par le parquet de Nîmes. Les trois complices seront jugées d'ici deux mois devant le tribunal correctionnel de Nîmes. Le procureur de la République a réclamé des détentions provisoires à l'encontre du trio mis en cause.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité