Actualités

GARD Le Département défend une mobilité durable pour les Gardois auprès de la secrétaire d’État

Emmanuelle Wargon et Denis Bouad se sont rencontrés (Photo DR/Objectif Gard)

Denis Bouad, président du conseil départemental du Gard, a rencontré Madame la secrétaire d’Etat auprès de Madame la ministre de la Transition écologique et solidaire ce vendredi 6 décembre.

À l’occasion de la venue du président de la République, Emmanuel Macron, accompagné d’une délégatio, pour l’hommage aux secouristes disparus dans le Var, Denis Bouad a souhaité un rendez-vous avec la secrétaire d’État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, Emmanuelle Wargon.

Après avoir été reçu avec une délégation d’élus gardois par le cabinet de la ministre des Transports en septembre 2018, après avoir écrit au Premier ministre et lui avoir remis en main propre ce courrier lors des "assises des petites villes de France" en septembre 2019, le président Bouad a souhaité attirer une nouvelle fois l’attention de l’État sur la problématique de la mobilité dans le Gard et la nécessité de voir s’achever le chantier de la route nationale 106.

Celui-ci permettrait de générer une amélioration notable des conditions de circulation pour Nîmes, son agglomération et les bassins alésien et viganais. "Alors qu'il est promis depuis des décennies par l’État, les Gardois ne voient rien de tangible et passent des heures dans des bouchons interminables et polluants. Soucieux de l’amélioration constante de la qualité de vie des Gardois et de leur sécurité, le président a demandé à la secrétaire d’État que la poursuite des travaux de la RN 106 soit mise à l’étude par le conseil d’orientation des infrastructures et que, dans le cadre de la loi d’orientation des mobilités, un calendrier de réalisation et un financement soient inscrits", fait savoir le service communication du Département.

À l’occasion de cette entrevue, d’autres sujets ont pu être abordés. Le président Denis Bouad a rappelé le volontarisme du Département en matière de prévention des inondations à travers sa politique de soutien aux investissements visant à protéger les populations. Cette politique s’illustre également par la création d’un service public départemental de gestion des grands barrages. "Ces choix politiques forts ne sont pas sans coût comme en témoigne l’exemple des travaux à venir de sécurisation du barrage de Sainte Cécile d’Andorge pour lesquels le Département mobilisera plus de 17 M€", conclut la communication du président Bouad.

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité