A la uneActualitésSociété

NÎMES Le centre hospitalier et les étudiants en médecine actifs pour le Téléthon

Le CHU de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Nîmes n'est plus une terre de Téléthon. Les grands plateaux en direct des arènes ne sont plus à l'ordre du jour mais quelques initiatives demeurent.

Le Téléthon est un événement caritatif organisé depuis 1987 par l'Association française contre les myopathies (AFM) pour financer des projets de recherche sur les maladies génétiques neuromusculaires (myopathies, myotonie de Steinert) essentiellement, mais aussi sur d'autres maladies génétiques rares. La collecte est également utilisée pour aider et accompagner les malades essentiellement atteints de myopathie.

Organisé avec l'aide de France Télévisions, qui met en place un marathon télévisuel sur ses chaînes le premier week-end du mois de décembre de chaque année, l'événement recueille 3 % des dons annuels des Français, ce qui en fait la plus grosse collecte populaire au monde.

Les étudiants et Nadia s'activent pour le Téléthon à Nîmes (Photo Anthony Maurin).

" Nous sommes étudiants en médecine, nous faisons partie de la corpo "Carabins et Crocodiles" et chaque année nous nous mobilisons pour le Téléthon, brossent Mathilde, Lehena, Emma, Hugo et Alexandre. Nous sommes une vingtaine à tourner sur le stand et à nous remplacer au fil de la journée. Nous vendons des petits cadeaux que nous avons commandé sur le site de l'AFM. Nous organisons une tombola interne à la fac pour laquelle nous avons vendu 150 tickets. Nous sommes allés voir les commerçants du centre-ville pour les lots ! "

Sur le stand placé dans le hall de l'hôpital nîmois, des portes-clés, des crayons, des pin's mais aussi des bougies et d'autres possibilités de faire des dons. " Nous avons été aidé par la coordination gardoise pour nous faire accréditer et pour trouver cet emplacement ", concluent les étudiants.

Les goodies vendus sur le stand estudiantin (Photo Anthony Maurin).

Marraine de l'édition gardoise, Nadia est présente à leurs côté. Un soutien de poids pour un geste léger comme l'air mais aussi nécessaire que l'eau. Pour elle, " il faut se mobiliser pour le Téléthon ! Regarder la télé dès ce soir et participer aux dons. Allez pianoter sur Internet, nous avons besoin de tout le monde pour aider les chercheurs et pour faire de nouveaux essais thérapeutiques sur les personnes atteintes de myopathie. Il faut nous aider ! C'est dommage que Nîmes n'organise plus rien. On a vraiment besoin de toutes les bonnes volontés mais en tout cas, c'est très sympa de voir les futurs médecins s'impliquer. "

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité