A la uneActualitésNîmes Olympique

FAIT DU JOUR Nîmes Olympique : l’opération rachat tuée dans l’œuf

Malgré la défaite, les joueurs ont conservé le soutien du public. (Photo Anthony Maurin)

Après la déroute bordelaise (6-0), les supporters Nîmois attendaient une réaction de leurs joueurs, ce vendredi contre Lyon. Malgré une nouvelle large défaite (0-4), les Crocos ont unanimement été ovationnés au coup de sifflet final. 

Ils ont d'abord affiché leur mécontentement. Alors que retentissait le traditionnel Carmen de Bizet, une banderole réclamant le départ du président Rani Assaf était déployée par les Nemausus 2013. Leurs homologues des Gladiators fustigeaient aussi le comportement des joueurs en accrochant à la grille du pesage Est un message vindicatif : " Pas besoin d'un stade, un cirque suffit. Tous des clowns. Réagissez. "

Auteur d'une entame prometteuse, les Crocos semblaient avoir saisi le message. De l'envie, ils en avaient à revendre. Mais comme souvent cette saison, leur enthousiasme était rapidement douché par un enchaînement de décisions arbitrales défavorables et leur manque de lucidité. L'opération rachat tuée dans l'œuf, les hommes de Blaquart ont fait preuve de courage et n'ont jamais baissé les bras.

Et s'ils n'ont pas arrangé leurs affaires, ils ont au moins gagné une certitude : le public est derrière eux. Vendredi soir, il a poussé pendant toute la première période. Sifflé et tourné en dérision les décisions de M.Thual. Rugi de plaisir sur la folle percée de Ferhat après la pause. Et fini par  acclamer les neuf nîmois rescapés au coup de sifflet final.

L'arbitrage a été critiqué sur le terrain et en tribune. (Photo Anthony Maurin)

Passé cet instant de réconfort, reste que les Crocos redeviennent lanterne rouge et ne sont toujours pas plus avancés. Entre les prestations ratées, le manque de réussite et les décisions arbitrales défavorables, ils ont de plus en plus la gueule du futur relégué. Celui à qui rien ne réussit. " Contre Bordeaux on est totalement responsable, là on ne nous a pas aidé, a résumé Bernard Blaquart après le match. Sur le rouge de Valls, l'arbitre peut mettre un jaune. Et il n'y a jamais penalty. Les deux décisions auraient pu être inversées. Mais rien ne tourne en notre faveur en ce moment. " 

Confirmé par Bernard Blaquart avant et après la rencontre mais toujours pas officialisé, le départ de Laurent Boissier rajoute de l'incertitude à cette période difficile. " Lors de la saison 2015/2016, on s'en est sorti grâce à l'esprit Nîmois, sans recruter, rappelait avant le match Yann, un supporter abonné en Pesage Est. Même si une ou deux recrues pourraient nous faire du bien cet hiver, le plus important sera de retrouver nos valeurs si on veut s'en sortir. "

Contre Lyon, les intentions étaient là. Et les recrues devraient suivre. " Le président nous a garanti qu'il ferait un gros effort pour le mercato, a confirmé Jérôme Arpinon. On est tous soudés derrière le coach et je suis persuadé que ça va tourner dans pas longtemps. " Il ne faudra pas trop tarder au risque d'être largué.

Boris Boutet

Retrouvez les réactions d'après-match en vidéos :

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité