Actualités

VERS-PONT-DU-GARD La première pierre du futur groupe scolaire posée à l’ancienne carrière

La première pierre du futur groupe scolaire de Vers a été posée samedi matin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Connue internationalement pour le Pont du Gard, Vers l’est aussi pour sa fameuse pierre aux propriétés recherchées par les architectes et promoteurs. Alors à Vers, la pierre est omniprésente, et ce samedi matin n’a pas dérogé à la règle.

Pensez donc : il s’agissait de poser la première pierre du futur groupe scolaire, situé dans l’ancienne carrière de pierre La Romaine. Une première pierre en pierre de Vers, ça va de soi. Mais avant de dévoiler cette massive première pierre, la mairie et le Haras national d’Uzès, qui héberge ses voitures hippomobiles dans un hangar voisin de la future école, ont organisé un tour de village en calèche pour les élus et pour la presse.

L’occasion de passer devant le site actuel de l’école du village, partiellement hébergée dans des préfabriqués, et ce depuis 2002, mais aussi de faire un crochet par les nouveaux locaux commerciaux en construction. Un projet porté par la mairie et soutenu par la Région et les fonds européens Leader, et qui abritera à partir du printemps prochain une boulangerie et le tabac-presse du village, qui va par la même occasion faire épicerie. « L’objectif était de pérenniser ces activités », souligne le maire Olivier Sauzet. Le projet coûtera 600 000 euros en tout et a été conçu par l’architecte Joël Tanguy.

Le futur bâtiment commercial est en construction à Vers (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Revenons au groupe scolaire, qui se trouvera sur le site de l’ancienne carrière, acheté en 2016 par la mairie pour 140 000 euros. « Ce lieu est apparu comme une évidence, il est proche du centre-ville, il répond aux attentes des familles et permet de réhabiliter un ancien site industriel », expliquera le maire Olivier Sauzet. Un élu qui évoquera la situation actuelle, entre les préfabriqués, « la cantine inadaptée, les problèmes de parking, le risque inondation », tout en rappelant que le projet n’avait pas été facile à mener, « certains opposants étant farouchement contre. »

Reste que l’école, qui coûtera 3,4 millions d’euros, dont 850 000 euros à la charge de la commune —le projet étant subventionné à hauteur de 75 % par l’État, la Région et le Département— sera bel et bien bâtie. Elle comptera huit classes, trois de maternelle et cinq d’élémentaire, un restaurant scolaire et sera « presque exclusivement en pierre massive et en bois », souligne l’architecte Richard Teissier, de l’agence Teissier-Portal. Conçu pour être le plus économe en énergie et écologique possible, le bâtiment, à l’architecture moderne, présentera une particularité : il aura des voûtes. « Dans ce cas, c’est le matériau qui décide, et ça nous permet d’enlever le béton », ajoute l’architecte.

La pierre, « ce lien entre les temps passés et les temps futurs », lancera ensuite la conseillère régionale Catherine Eysseric. La pierre, ce matériau on ne peut plus concret, comme les projets présentés ce samedi matin. « Aujourd’hui, on est dans quelque chose de concret, et nous allons voter notre budget dans quelques jours qui nous permettra de financer encore des opérations dans les collectivités territoriales », soulignera le président du Conseil départemental Denis Bouad.

La sénatrice Pascale Bories se félicitera pour sa part d’avoir pu « accompagner » la mairie de Vers dans ces projets, avant que le député Anthony Cellier ne mette en exergue « l’entêtement et la détermination » du maire de Vers à faire aboutir ces projets. Dernier à s’exprimer, le sous-préfet d’arrondissement François Lalanne rappellera les dernières péripéties rencontrées par le projet de groupe scolaire, car « l’État a relevé ses exigences en matière de ruissellement. »

Des difficultés surmontées pour mettre fin à une situation précaire pour les écoliers et enseignants de la commune : « quand on voit des Algécos au milieu de cette belle commune, on se demande comment on peut critiquer ce projet », lancera François Lalanne, avant d’estimer que le bâtiment de la future école serait « remarquable. » Le groupe scolaire ouvrira à la rentrée 2021.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité