ActualitésPolitiqueSociété

NÎMES Un parfum de campagne pour la macaronade des Restos du cœur

Une macaronade géante était préparée dont les fonds de la revente ont été reversés aux Restos du cœur (Photo Corentin Corger)

Pour la première fois, la ville de Nîmes, les Comptoirs des Halles, les étaliers des halles et les Restos du cœur ont organisé ensemble une action caritative. Une grande collecte de denrées et la vente de portions d'une macaronade géante qui a permis de récolter 3 000 €. Pour la bonne cause, certains hommes politiques en campagne n'ont pas manqué de se montrer. 

Contacté par la ville de Nîmes, le comité gardois des Restos du cœur avait décidé de mener une opération, ce samedi, conjointement avec les halles de Nîmes. Une grande collecte était organisée à la fois pour récolter des dons financiers mais aussi pour récupérer des denrées alimentaires. "C'est l'occasion de pouvoir offrir autre chose que des boîtes de conserve, avec des produits frais et de qualité", se félicite Vincent Vergne, président du comité des halles de Nîmes.

La deuxième action était la réalisation d'une macaronade géante cuisinée par les Comptoirs des Halles, dont la portion était vendue au tarif de 10 € accompagnée d'un verre de vin issu de la production des deux cavistes des halles. Un plat qui est la spécialité de Sète mais que la brasserie nîmoise a revisité en remplaçant le poisson par du bœuf donné par les bouchers du marché couvert. "On voulait se démarquer et changer de la paella", répond Didier Lourdou, responsable départemental adjoint des Restos du cœur du Gard, quand on lui demande le pourquoi du choix du plat.

Le Comptoir des Halles compte sur vous ! (Photo Corentin Corger)

Mais l'essentiel est ailleurs puisque cela a permis de récolter la somme de 3 000 €. La nouvelle campagne de l'association qui vient en aide à 22 000 personnes dans le département a débuté depuis le 26 novembre et servira près de 1,4 million de repas durant 16 semaines. Environ 620 bénévoles répartis sur 19 centres de distribution plus un nouveau, mobile qui vient juste d'être mis en place pour desservir les communes de Beauvoisin, Garons, Aubord et bientôt Saint-Laurent d'Aigouze.

"C'est la première fois que l'on fait une action de cette ampleur. Nous faisons des animations commerciales, associatives mais aussi caritatives. On décrit souvent les halles comme le ventre de Nîmes mais c'est aussi le cœur de Nîmes", commente Vincent Vergne. Et ça les politiques l'ont bien compris. Réputé pour être le lieu où le tout Nîmes se réunit, idéal pour se montrer, d'autant plus le jour d'une bonne cause.

Les membres de l'équipe du candidat écologiste Daniel Richard, reconnaissables avec leur écharpe verte (Photo Corentin Corger)

Outre l'odeur des pennes qui mijotaient dans la sauce tomate, il y avait un parfum de campagne électorale en vue des élections municipales des 15 et 22 mars prochain. Les équipes de Daniel Richard et de David Tebib tractaient aux différentes portes. Le candidat sans étiquette était d'ailleurs présent pour le déjeuner. L'occasion également de voir débarquer en nombre les représentants de la ville de Nîmes : Franck Proust, Laurent Burgoa, Julien Plantier et, bien sûr, le maire Jean-Paul Fournier. Les coorganisateurs de cette action ne pouvaient pas manquer ça.

Corentin Corger

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité