ActualitésSociété

NÎMES La Ville lance son plan vélo

Jean-Paul Fournier avait choisi La Table du 2, le restaurant du Musée de la Romanité pour annoncer officiellement sa candidature aux municipales 2020 (Photo Anthony Maurin).

La Ville approuve au Conseil municipal du 14 décembre le nouveau Schéma Directeur des Modes Actifs. Poursuivant sa politique afin de créer un maillage continu et doux du territoire nîmois, ce schéma projette, à l’horizon 2030, près de 80 km de voies aménagées sur Nîmes pour un montant de 8,2 millions d’euros d’investissement de la Ville.

Selon la Mairie, pour les nîmois, les gains seront notables. Apaisement et partage raisonné de l’espace public, alternative au tout-voiture pour réaliser des économies ou encore amélioration de la qualité de l’air et réduction des émissions de gaz à effets de serre.

Le schéma a vocation à corriger, dans un premier temps, la discontinuité des itinéraires, puis à concevoir un réseau armature d’itinéraires entre les grands secteurs du territoire. Il prévoit également différents aménagements en fonction du niveau de trafic routier, de l’emprise disponible et des vitesses sur les axes.

En 2020, plus d’un million d’euros seront investis dans la création, dès janvier, de bandes cyclables sur le boulevard Natoire et, plus tardivement, la création de pistes cyclables à double-sens ainsi que de trottoirs sur un ou deux tronçons du boulevard Allende, au dernier trimestre. Enfin, une " zone 30 " sera mise en place sur le quartier Amoureux Beausoleil.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

2 réactions sur “NÎMES La Ville lance son plan vélo”

  1. « Apaisement et partage raisonné de l’espace public, alternative au tout-voiture pour réaliser des économies ou encore amélioration de la qualité de l’air et réduction des émissions de gaz à effets de serre. »
    Ouaf, ouaf, elle est bien bonne ! Est ce qu’il vaut mieux entendre ça que d’être sourd ?
    « En 2020, plus d’un million d’euros seront investis dans la création, dès janvier, de bandes cyclables sur le boulevard Natoire et, plus tardivement, la création de pistes cyclables à double-sens ainsi que de trottoirs sur un ou deux tronçons du boulevard Allende, au dernier trimestre. »
    Et pendant ce temps la ville, après avoir gaspillé des dizaines de millions d’euros pour le Musée de la Romanité, va encore en gaspiller autant pour le palais des congrès. C’est vrai qu’on ne peut pas mettre son argent partout à la fois ! Il suffit de voir ce qui se fait dans d’autres villes, dont la typologie n’est pas la même que celle de Nîmes (dixit M Proust) pour constater que Nïmes est à la traîne comme dans bien des domaines.

  2. Le changement de braquet pour la ville de Nimes dans sa politique de mobilité douce, c’est maintenant, enfin on l’espère.
    Je ne sais pas si la ville considère comme une réussite sa « voie cyclable » sur l’ancienne route d’Ales ? mais ca ne laisse rien présager de bon pour la suite.. Alors qu’il y a de plus en plus de personnes en vélo à Nimes.
    https://www.parlons-velo.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité