Economie

IMMOBILIER Alès, Bagnols-sur-Cèze et Saint Gilles éligibles au dispositif « Denormandie »

Photo DR

Une aide fiscale pour inciter les investisseurs à acheter et à rénover des logements dégradés et ainsi revitaliser les centres des villes moyennes. C'est le dispositif fiscal dit Denormandie du ministre en charge du logement Julien Denormandie qui aide des particuliers à rénover des logements pour être proposés en location.

Lancée en 2019, l’aide vient d’être renforcée et simplifiée lors du vote définitif du budget par le Parlement le 19 décembre 2019.

Le dispositif fiscal « Denormandie dans l’ancien » prend la forme d’une réduction d’impôt sur le revenu. L’objectif : que les centres villes regagnent en dynamisme et attirent de nouveaux investisseurs ainsi que de nouveaux locataires, séduits par des logements réhabilités et plus performants. Par ailleurs, cette aide est liée au fait de louer son logement à un tarif abordable et favorise donc l’accès aux logements pour les ménages à revenus modestes.

La mesure a séduit les spécialistes de l’immobilier. Mais elle doit encore être connue des Français. « L’enjeu est de mobiliser les experts immobiliers locaux pour proposer le dispositif et le conseiller aux personnes qui cherchent à investir pour louer » explique Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement. « Dans sa nouvelle version, l’aide est encore plus facilement mobilisable pour les investisseurs dans l’ancien dès qu’ils souhaitent rénover des appartements. Notre objectif est de massifier le recours au dispositif afin d’accélérer la rénovation des villes moyennes pour soutenir tout notre programme de revitalisation de ces communes. »

Quelles conditions pour en bénéficier ? Quelles villes sont concernées ?

Pour en bénéficier, l’investisseur qui rénove un logement ancien doit :

  • procéder à des travaux d’amélioration qui représentent au moins 25 % du montant de l’opération immobilière (achat + travaux) ;
  • louer son bien vide à un loyer abordable pendant 6, 9 ou 12 ans, ce qui lui donne la possibilité de défiscaliser de ses revenus respectivement à 12 %, 18 % ou 21 % de son investissement total suivant la durée. Les plafonds de loyers et de ressources sont consultables en ligne ;
  • réaliser son achat dans l’une des communes éligibles : soit l’une des villes du programme Action cœur de ville, qui vise à revitaliser les villes moyennes, soit des villes ayant signé une opération de revitalisation du territoire (ORT).

En Occitanie, cela concerne les villes suivantes : Foix, Pamiers, Carcassonne, Narbonne, Millau, Rodez, Villefranche-de-Rouergue, Alès, Bagnols-sur-Cèze, Saint Gilles, Auch, Revel, Lourdes, Tarbes, Agde, Béziers, Lunel, Sète, Cahors, Figeac, Mende, Perpignan, Albi, Castres, Mazamet, Montauban.

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité