ActualitésSociété

RÉTROSPECTIVE 2019 Octobre : anti-corridas à Rodilhan, marche blanche à Calvisson, Valerio au Nîmes Olympique…

Ce dimanche d'octobre près des arènes de Rodilhan (Photo : Coralie Mollaret)

La fin de l’année, c’est l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour les douze mois à venir. Au moins le premier… C’est aussi l’occasion de dresser le bilan de l’année écoulée. Objectif Gard ne déroge pas à cette tradition en proposant une rétrospective quotidienne des grands événements de l’année 2019. Zoom sur le mois d’octobre.

Rodilhan est toujours le fief des anti-corridas

À l’occasion du festival taurin organisé dans le village, plusieurs centaines de manifestants anti-corrida sont mobilisés. Depuis huit ans, le festival taurin de Rodilhan est donc le symbole de la lutte anti-corrida pour le Crac (Comité radicalement anti-corrida). Rodilhan est ainsi devenu le bastion de la lutte anti-taurine et les Rodilhanais sont les premiers otages de cette querelle. Selon les forces de l’ordre, 450 militants se sont mobilisés aux portes du village. Effectivement, c'est le parcours du combattant pour entrer dans Rodilhan ce dimanche 27 octobre. Dès 8h, le village est encerclé par les forces de l'ordre et, à chaque entrée, il a fallu une carte d'identité pour prouver qu'on est bien Rodilhanais ou un billet d'entrée pour aller au spectacle taurin.

Le festival organisé par un club taurin du cru a pour but de terminer la saison taurine par un moment convivial et la venue, en plus de l'aficion, de quelques personnalités tauromachiques d'importance. Des toreros français vedettes, des maestros plus ou moins connus, du bétail local, des jeunes apprentis sur la piste ou dans les gradins en compagnie d'aficionados... Et une bonne cause à défendre : tous les bénéfices de la journée sont reversés à une association caritative.

Pour assurer la sécurité de la corrida, 350 gendarmes ont été déployés. « C’est une opération délicate dans des conditions compliquées. De plus, les manifestants sont de plus en plus violents avec la présence de casseurs que l'on retrouve dans d'autres manifestations de même typologie que les blacks-blocs qui sont là pour en découdre », commentait alors le colonel Laurent Haas.

Le Vigan sous plus de 41 mm de pluies

Avec quelques 41,3 mm de pluie en moins d’une heure la situation a été prise au sérieux par la préfecture du Gard. La cellule orageuse qui sévissait sur l'Hérault dans la matinée ce dimanche 20 octobre est remontée vers le nord du Gard. Elle a provoqué en quelques minutes, une forte pression orageuse. Les sapeurs-pompiers du Gard ont donc envoyé un véhicule en reconnaissance au Vigan. Par ailleurs, un dispositif préventif a été positionné sur place avec des pompiers sauveteurs en eau vive pour assurer toute intervention immédiate. Du côté de la gendarmerie du Vigan, des mises en sécurité ont eu lieu pour des habitations proches des cours d'eau. Enfin, les services de sécurité du département ont appelé les Gardois à la prudence en invitant les habitants à ne pas s'aventurer près des cours d'eau.

Au Nîmes Olympique, Antoine Valerio signe professionnel pour trois saisons

Arrivé cet été pour jouer avec l'équipe réserve, Antoine Valerio, vient de signer son premier contrat professionnel avec le Nîmes Olympique. Il s'est donc engagé pour trois saisons. Quotidiennement présent à l'entraînement avec le groupe professionnel depuis ces dernières semaines, Antoine Valerio a tapé dans l’œil des observateurs. Et forcément dans celui de Laurent Boissier qui a décidé de faire signer un contrat professionnel à ce joueur de 19 ans arrivé cet été du Stade Bordelais. Ce lundi matin, cet athlétique milieu de terrain s'est engagé pour trois saisons avec les Crocos.

Parti pour jouer avec l'équipe réserve en National 2, il s'est révélé à tel point que le staff a souhaité étoffer ses choix dans ce secteur de jeu en compagnie de Valls, Deaux, Fomba et Sarr. Un joueur prometteur dont le nom a déjà figuré sur les feuilles de match face à Dijon, Reims et Amiens, contre qui il a disputé ses premières minutes de jeu en Ligue 1. Antoine Valério devrait rapidement en jouer d'autres sous le numéro 14.

Une marche blanche à Calvisson

Arrivée au cimetière de Calvisson où est enterré la famille (Photo : CM)Il y a un an, une famille calvissonnaise est décédée dans un incendie alors qu’elle était en vacances aux Antilles. Un an après la tragique disparition de sa famille dans ce sinistre, Martine Cancel a organisé une marche blanche dans le village. Près de 200 personnes ont fait le déplacement, arborant un foulard blanc et rouge à l'effigie de l'association AVIP (Association des victimes de l'incendie du Panorama) créée par Martine.

La marche s’est donc rendue jusqu'au cimetière où sont enterrées les six victimes. Sur place, après l’ouverture d’une information judiciaire par le parquet de Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), l’enquête se poursuit pour déterminer les causes de l’incendie.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité