A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

LE 7H50 de Yassine Benrahou (Nîmes Olympique ) : « On m’a dit que c’était un club spécial »

Yassine Benrahou attend samedi pour revêtir pour la première fois le maillot nîmois (Photo Corentin Corger)

Première recrue du mercato hivernal pour le Nîmes Olympique, Yassine Benrahou a été officiellement présenté ce mardi. Ce milieu offensif de 20 ans arrivé en prêt de Bordeaux, avec option d'achat, a fait part de ses premières impressions et s'impatiente de découvrir les Costières.

Objectif Gard : Quitter Bordeaux pour se rendre dans une équipe en difficulté a-t-il été un choix délicat ?

Yassine Benrahou : C'est une nouvelle page qui s'ouvre. Je suis très content et très fier d'être ici. Comme dans toute proposition, ça doit être le plus judicieux pour le club et pour le joueur. Avec mes agents on a bien réfléchi. Je suis convaincu que le projet de Nîmes est le meilleur pour moi. C’est un club qui a de l’ambition et qui n'a pas les résultats qu’il espère. Je suis là pour aider l’équipe à se remettre le plus vite dans le bon sens de la marche.

Le fait que Paul Bernardoni soit aussi prêté par Bordeaux, cela vous a aidé dans votre décision ? 

Je le voyais de temps en temps quand j'étais au centre de formation. Par l'intermédiaire de mes agents, j'ai pris son avis en compte et j'ai regardé son parcours. Je trouve qu'il fait des bonnes choses. Il y a aussi Maxime Poundje de Bordeaux qui est passé par Nîmes. Je n'ai eu que des bons échos et ça a compté dans la balance.

"Numéro 10 est le poste que j'affectionne le plus"

Vous êtes un joueur offensif mais quel est votre véritable poste ? 

Naturellement, je suis un neuf et demi. Dans le foot moderne, ça existe de moins en moins. Du coup, j’ai dû m'adapter à plusieurs postes notamment à droite ou même à gauche toujours avec cette capacité à être libre, pour pouvoir m'exprimer le mieux possible au coeur du jeu. Mais numéro 10 est le poste que j'affectionne le plus.

Quels sont tes premiers ressentis après ces deux entraînements avec tes nouveaux coéquipiers ?

Déjà le groupe est très chaleureux et très accueillant. C'est facile de s’adapter et après pour le football c'est plus simple. Quand c'est fait naturellement, tout va plus vite. Des affinités se créent en dehors et sur le terrain. Je suis prêt physiquement pour jouer, il n'y a pas de problème.

"Je les sens revanchards"

Comment sentez-vous le moral de vos partenaires ?

Ils sont désireux de sortir la tête de l'eau. Cela va passer par les premiers matches à domicile, c'est une série importante pour le club. Je les sens revanchards par rapport à la première partie de saison et c'est très important.

Yassine Benrahou a découvert les médias locaux (Photo Corentin Corger)

Que savez-vous du Nîmes Olympique et de ce qu'il représente ? 

On m'a dit que c'était un club spécial. Pas dans le sens péjoratif mais par rapport à la présence des supporters, cette ambiance chaude. Je sais que beaucoup d'équipes craignent de venir jouer aux Costières. Je pense que c'est très important dans cette période d'être soudés et de sentir les supporters derrière nous. J'aime beaucoup cette ambiance et cet état d'esprit.

Comment trouvez-vous la Ligue 1 avec seulement dix matches dans les jambes ?

À mon étonnement, je pense qu'après je m'étais bien préparé mentalement. Je me suis senti très à l'aise dès ma première entrée en pro contre Lyon. On joue avec des gens plus intelligents qu'en équipe de jeunes, qui comprennent plus vite. Comme je suis un joueur d’activation, j'aime bien accélérer d’un coup. Il y a beaucoup de coéquipiers qui sont joueurs. Après, le plus difficile c'est de le recréer en match. Il faut que les affinités se créent encore car je n'ai qu'un entraînement avec le groupe mais c’est de bon augure.

Vous avez également la particularité d'avoir côtoyé Mbappé à Bondy.  

J'ai joué avec lui quand on avait 12, 13 ans. On a fait quelques tournois ensemble. Je lui souhaite le meilleur, c'est quelqu'un de bien. J'espère que l'on se croisera à nouveau sur le terrain. J'ai également évolué avec Jonathan Ikoné avec qui je suis encore en contact.

Corentin Corger

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité