A la uneActualitésSociété

BEAUVOISIN Guy Schramm candidat à sa succession

"Partageons demain", tel est le nom de la liste menée par le maire sortant Guy Schramm pour les prochaines échéances électorales des 15 et 22 mars.

Guy Schramm (Photo Anthony Maurin).

Lors d'une de nos rubriques Dimanche Municipale, nous faisions le point sur les prochaines échéances électorales du village gardois. C'est aujourd'hui officiel, le maire sortant, Guy Schramm, est candidat à sa succession. Son slogan ? Rendez-vous chez vous !

Il est comme un bon petit toro qui revient à la pique. Guy Schramm a été piqué à de multiples reprises mais fait preuve de bravoure en annonçant sa candidature à sa propre succession. Blessé, meurtri et peiné par les divisions qui ont gâché une bonne partie de la fin de son mandat, le bonhomme s'est remis en selle et retourne au combat.

" La situation est particulière alors parlons clair !, débute le maire sortant. Je viens de vivre, durant ce mandat, une expérience riche d'enseignements. J'ai compris que la fonction de maire est difficile et qu'il faut du courage pour se lancer dans la bataille. La première fois, j'ai accepté d'être tête de liste parce que je pensais la porter pour tous les habitants et que cela arrangeait tout le monde. Oui, il faut être disponible pour être maire, c'est un premier engagement. "

À Beauvoisin, les nouveaux arrivants sont nombreux. 400 maisons ont été construites en trois ans (Photo Anthony Maurin).

Un premier et pas le dernier. Les deux dernières années furent pour le maire un véritable calvaire. Une majorité qui a volé en éclats, une division qui a laissé le doute sur sa succession et des affaires financières portées devant la Cour régionale des comptes devant laquelle il a eu gain de cause. " Très vite, j'ai compris que certains ne voulaient qu'un homme de paille. Mais ce n'était pas ma conviction ni ma nature. Alors, je me suis battu quand on attendait que je jette l'éponge ", poursuit Guy Schramm.

" Vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'étais découragé "

Jeter l'éponge ? Que nenni ! Bien au contraire, certainement réveillé par ces turpitudes le mettant dans une situation plus que bancale, Guy Schramm a revu et corrigé son entourage et promet un changement radical même s'il a songé plusieurs fois à arrêter les frais. " Je ne voulais pas laisser mon village entre n'importe quelles mains. Aujourd'hui, la commune de Beauvoisin-Franquevaux a retrouvé son crédit auprès des institutions comme la préfecture, le Département ou encore la Région ", assure le premier édile.

Il essaie de rattraper un temps qui file, et, lors des six derniers mois, depuis qu'il a évincé les frondeurs, la commune a investi plus d'un million d'euros dans des petits travaux. " Cela n'avait jamais été fait ! Pour la suite, on va discuter, mettre les gens au courant de la situation car bon nombre ne connaissent pas le fond des choses. Vous ne pouvez pas imaginer à quel point j'étais découragé... Mais j'ai eu dans cette période de bonnes personnes autour de moi. J'ai mûrement réfléchi et c'est grâce à eux, notamment ma femme et mes enfants, que j'y vais ", avoue sereinement le candidat.

Il faut dire que Beauvoisin n'est plus le petit bourg jouxtant Générac. De bourgade, c'est presque devenue une ville et la barre des 5 000 habitants est franchie même si le compteur semble figé à 4 750. Entre 2016 et 2019, plus de 400 maisons ont été créées sur plusieurs sites du village. Il faut à présent que les infrastructures suivent.

Guy Schramm se lance dans une nouvelle bataille (Photo Anthony Maurin).

Le maire ne lâche rien et entre dans une période délicate, celle de la confrontation avec sa population. " Beauvoisin le mérite ! La qualité de vie y est bonne. La fibre va arriver et avec elle tout un tas de solutions à des problèmes du quotidien. Mais avant tout, il faut faire la liste. Nous mettons tout en oeuvre pour que les réussites de Beauvoisin soient mises à l'honneur. C'est pour cela que j'irai à la rencontre des habitants. Ceux qui le veulent peuvent me solliciter pour que j'aille les voir. Ils pourront aussi venir à la permanence (58 Grand'Rue, en face de la Médiathèque, NDLR). "

Une liste qui lui ressemblera

" Je me présente mais je suis en train de construire doucement ma liste. Elle sera composée d'hommes et de femmes de confiance et qui partagent mes valeurs, l'intégrité et le sens du bien commun tout comme la volonté d'un destin pour la commune, d'un destin partagé et construit avec tous ses habitants. Notre liste ne prend qu'un seul parti : celui de notre commune. C'est pourquoi nous avons travaillé un projet loin des fureurs partisanes ", se félicite Guy Schramm.

Une équipe réduite depuis les divisions locales mais, pour lui, une équipe forte, soudée et motivée sur laquelle il peut compter sans aucun doute et qui parvient malgré les embûches à faire avancer les dossiers enlisés. " Je vais bien choisir mes colistiers. La première fois, on ne fait pas toujours ce que l'on veut mais j'ai maintenant cette expérience qui me faisait défaut. Je n'ai pas de doute et nous mettrons le temps qu'il faut pour trouver les bonnes personnes au bon endroit ", conclut Guy Schramm.

Le cœur du village en a assez des soubresauts politiques... (Photo Anthony Maurin).

Pour Francine, Beauvoisinoise et habituée des ondes politiciennes de son village, cette décision est la bonne. " Je veux féliciter Guy pour son courage, vraiment... Je l'ai connu, il était sous mes ordres et c'est une très bonne personne. Notre village est au fond du trou, il a besoin de dynamisme, on compte sur lui ! "

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité