ActualitésPolitique

ALÈS L’équipe du « Printemps alésien » a trouvé son nid

Les membres de l'équipe du Printemps alésien ont inauguré leur permanence ce matin sur le boulevard Louis Blanc à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Les membres de l'équipe du Printemps alésien ont inauguré leur permanence ce matin sur le boulevard Louis Blanc à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

C’est sur le boulevard Louis Blanc, au cœur d’Alès, que la permanence électorale du « Printemps alésien » a été inaugurée ce samedi matin.

Que les habitants du boulevard Louis Blanc se rassurent, l’arrivée du communiste Paul Planque dans son nouveau local de campagne ne se fera pas quotidiennement en fanfare comme ce fut le cas ce samedi matin. Il y avait effectivement un peu de bruit, pas mal de monde et un temps quasi printanier pour l’inauguration de cette nouvelle permanence qui se situe au 5, boulevard Louis Blanc entre une auto-école – probablement pour ne jamais oublier la ligne de conduite du mouvement citoyen - et un salon de coiffure – certainement pour ne pas être coiffé sur le poteau par un autre candidat dans la dernière ligne droite.

Les membres de l'équipe du Printemps alésien ont inauguré leur permanence ce matin sur le boulevard Louis Blanc à Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Inauguration de la permanence du Printemps alésien. Photo Tony Duret / Objectif Gard

On y a vu toute la Gauche réunie (à l’exception de Fabien Gabillon, relire ici) et on a senti un véritable espoir de changement. La conseillère municipale Mireille Jullien, par exemple, promet que dans « deux mois et demi, Alès va retrouver de nouvelles valeurs ». Quant à Paul Planque, il veut faire en sorte que cette maison commune soit « la maison du bonheur qui se fonde sur trois piliers : l’écologie, la solidarité et la démocratie ». Une maison du bonheur qui ne l’a pas toujours été… Ironie de l’histoire, le local choisi par l’équipe du "Printemps alésien" est exactement le même que celui de l’ancien député Fabrice Verdier qui, lors des Législatives en 2017, y avait connu un cinglant revers contre Annie Chapelier. Mais l’Histoire ne se répète pas toujours…

Tony Duret

La permanence sera ouverte à tous, du lundi au vendredi de 15h à 18h ainsi que le samedi matin.

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité