Faits Divers

GARD Un homme relaxé au bénéfice du doute pour des violences conjugales

Photo d'illustration Corentin Corger

Il était poursuivi pour des violences conjugales survenues dans la nuit du 17 au 18 juillet dernier dans une commune près de Nîmes.

Selon les éléments résumés à l'audience du tribunal correctionnel de Nîmes, sa compagne a été retrouvée terrorisée à l'arrivée des gendarmes. Les militaires découvrent la jeune femme cachée dans le parking de la résidence avec une voisine qui a appelé les secours.

La victime a expliqué qu'après une scène de violences quelques jours avant, elle était revenue au domicile du couple pour chercher ses affaires. Elle pensait que son compagnon était absent, mais ce dernier est revenu à l'improviste.

Là, une nouvelle dispute aurait éclaté dans l'appartement. Interrogé monsieur reconnaît de précédentes altercations assez violentes avec madame, mais il explique que ce jour-là il n'a pas levé un pouce sur elle. La victime sans certificat médical attestant d'éventuels coups et monsieur niant tout en bloc, le tribunal a  relaxé le prévenu au bénéfice du doute.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité