A la uneActualitésPolitique

BEAUVOISIN Mylène Cayzac veut « remettre le village sur les rails »

Mylène Cayzac, en tête de la liste "Bon sens et dynamisme 2020". (Photo Boris Boutet)

Adjointe au maire, Bernard Chassang, entre 2008 et 2014, et actuelle conseillère municipale d'opposition à Beauvoisin, Mylène Cayzac mènera cette fois sa propre liste, "Bon sens et dynamisme 2020", aux élections municipales. 

"Après un mandat pour rien, il faut tourner la page." Déçue de l'image donnée par son village au cours des six dernières années, Mylène Cayzac a décidé de se lancer la course aux élections municipales. "J'ai vu de la haine au sein du conseil, souligne-t-elle. La guerre fratricide entre le maire, Guy Schram, et son adjoint, Christophe Tichet, a donné une mauvaise image de Beauvoisin et le village a beaucoup souffert." 

Si elle est élue, Mylène Cayzac entend repartir sur les fondamentaux. "En premier lieu, il faudra renouer avec des services municipaux mis à mal au cours du dernier mandat, appuie-t-elle. Actuellement tout part à l'abandon. Pratiquement aucun bâtiment communal n'est dans les normes. Les rues sont sales. Il faudra prioritairement entretenir l'existant et remettre Beauvoisin sur les bons rails. Je pense que nous devons aussi freiner la croissance démographique car les infrastructures ne sont pas prêtes. Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs."

Mylène Cayzac (au centre, en orange) entourée de son équipe. (Photo Boris Boutet)

Déclarée candidate dès le mois de novembre, Mylène Cayzac a présenté ce jeudi l'ensemble de son équipe dans une salle polyvalente pleine à craquer. "Si nous avions eu une attitude politicienne, le conseil municipal aurait été dissous et Beauvoisin mis sous tutelle, a-t-elle rappelé au cours de son discours. Un situation jamais connue par le village ! Malgré nos désaccords avec la politique menée, nous avons fait passer les intérêts de la commune en premier et aidé Guy Schram à gérer les affaires courantes afin de limiter la casse." 

Pour cette campagne électorale, la candidate entend mener une liste sans étiquette politique. "Je suis issue d'une famille socialiste mais j'ai vite déchanté, justifie-t-elle. Comme beaucoup, je ne crois plus aux partis politiques et encore moins au niveau local." Partie à la rencontre de la population, l'équipe de "Bon sens et dynamisme 2020" ne dévoilera son programme que début mars. "L'idée est de l'élaborer en concertation avec les Beauvoisinois."

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité