A la uneActualitésSociété

NÎMES Entre les gouttes, plus de 2 000 manifestants contre la réforme des retraites

Les manifestants ont emprunté leur parcours habituel entre les Jardins de la Fontaine et la préfecture du Gard. (Photo Boris Boutet)

Alors que le texte est examiné aujourd'hui en conseil des ministres, une nouvelle journée d'action était organisée pour protester contre le projet de réforme des retraites. À Nîmes, 4 000 à 5 500 personnes selon les syndicats, 2 000 selon la préfecture, ont manifesté entre les Jardins de la Fontaine et la préfecture. 

Ils ont remis ça. Après le défilé des "retraites aux flambeaux" jeudi soir et les manifestations à Alès et Bagnols ce vendredi matin, les opposants à la réforme de tout le département s'étaient une nouvelle fois donnés rendez-vous aux Jardins de la Fontaine. Sous la pluie, la foule était moins dense qu'attendue à 14 heures 30, début supposé de la manifestation. Elle s'est finalement peu à peu épaissie pour atteindre une taille comparable à celle de jeudi dernier.

"C'est la 11e journée de mobilisation en deux mois, souligne Bruno Rivier, responsable CGT. Et tout le monde est toujours mobilisé malgré une météo peu propice. On ne veut pas lâcher. Les manifestations ne sont pas le seul indicateur de la résistance de notre mouvement de lutte. Aujourd'hui la grève a aussi touché le secteur privé. Nous comptons par exemple plus 180 grévistes du côté d'Haribo."

En tête de cortège, les cheminots étaient une nouvelle fois mobilisés. (Photo Boris Boutet)

Comme souvent en tête de cortège, les cheminots ont animé l'après-midi à grand renforts de chants, de fumigènes et de détonations. Ils étaient suivis par de nombreux syndicats et des représentants de tous les secteurs : enseignement, art et culture, chauffeurs de bus, infirmiers, Gilets jaunes, retraités, salariés du privé...

Du côté de l'Éducation nationale, l'un des secteurs les plus touchés par le projet de réforme, une importante délégation était encore une fois présente. "Dans les établissements scolaires gardois, on dénombre entre 40% et 45% de grévistes encore aujourd'hui", se félicite Emmanuel Bois, du SNES FSU. Une mobilisation longue et régulière amenée à se poursuivre dès la semaine prochaine.

Sous la pluie, plusieurs milliers de manifestants s'étaient donnés rendez-vous aux Jardins de la Fontaine. (Photo Boris Boutet)
Une mobilisation toujours importante à Nîmes. (Photo Boris Boutet)
Pancarte au cœur du cortège. (photo Boris Boutet)

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité