A la uneActualitésPolitique

MUNICIPALES Sécurité : Yvan Lachaud propose la création de 100 postes de policiers municipaux

Mounir Benslima, Yvan Lachaud, Laurence Richard et Olivier Jalaguier ont présenté les premières propositions de la liste "Nîmes en mieux !" (Photo Corentin Corger)

Ce mardi matin, le candidat Yvan Lachaud de la liste "Nîmes en mieux !" a présenté ses premières propositions en terme de gouvernance et de sécurité comme la création de 100 postes de policiers municipaux. 

Après les colistiers, place aux idées. Ce mardi matin, Yvan Lachaud, le candidat soutenu par La République en marche et à la tête de la liste "Nîmes en mieux !", a présenté depuis son QG de campagne ses mesures sur deux thématiques fortes : la gouvernance et la sécurité. Un sujet que le candidat avait décidé d'aborder avant les événements qui se sont déroulés dimanche soir dans le quartier de Pissevin où des tirs de kalachnikov ont visé un commerce. "On a frôlé la catastrophe. Nous ne sommes pas en sécurité à Nîmes", a d'abord résumé Mounir Benslima, qui deviendrait le Monsieur Sécurité en cas de victoire les 15 et 22 mars.

De ce constat, ce dernier, qui a reconnu que la police municipale travaillait déjà bien, propose la création de 100 postes de policiers municipaux sur les trois prochaines années. Cela porterait l'effectif à 260 agents pour une augmentation de 60%, ce qui nécessiterait un budget de 4 M€. "Il y a des choix à faire. On va gérer une collectivité comme une entreprise", a précisé Yvan Lachaud.

"Doit-on parler de finances quand il s'agit de la sécurité ?", s'est interrogé Mounir Benslima. Pour davantage de visibilité des forces de l'ordre, "Nîmes en mieux !" prévoit l'instauration d'une brigade verte pour faire face aux nuisances environnementales, la création d'une brigade équestre notamment pour la Feria, la mise en place d'un poste de police mobile dans les quartiers et l'ouverture d'un kiosque ouvert 24/24 sur l'esplanade Charles De Gaulle.

"Il y a trois policiers municipaux qui ne servent à rien devant la mairie, autant qu'ils aillent sur le terrain", a commenté Olivier Jalaguier, délégué à la Ville attractive. Yvan Lachaud veut aussi renforcer la sécurité dans les transports en commun : "Concernant le caillassage des bus, on a des gamins âgés entre 12 et 14 ans qu'il faut mettre en centre éducatif fermé et travailler avec les parents." La tête de liste souhaite lutter contre les incivilités avec la volonté de poursuivre le développement de la vidéosurveillance dans une ville actuellement dotée de 440 caméras.

Yvan Lachaud veut conditionner les indemnités de mandat des élus à la présence effective en conseil municipal (Photo Anthony Maurin).

Des sanctions mais également de la pédagogie avec la mission Volont'air où des agents municipaux effectueront des missions de pédagogie citoyenne. La sécurité est une priorité "car en termes d'image c'est catastrophique, c'est Nîmes qui est en guerre", déplore Olivier Jalaguier, spécialiste en communication. Le numéro 3 s'est occupé de présenter le second thème du jour, la gouvernance. "C'est gérer la ville en toute transparence et dans l'intérêt général", a t-il défini. Le fameux devoir d'exemplarité du politique qui doit bien se comporter.

Maire de Nîmes et président de la communauté urbaine

Pour y répondre, Yvan Lachaud prévoit d'attribuer des indemnités en fonction de la présence effective de ses élus aux conseils municipaux, d'avoir un casier judiciaire vierge pour exercer et de sortir de l'arbitraire dans les promotions du personnel municipal. "Le recrutement sera également accessible au public via une plateforme. On le fait à l'Agglo depuis cinq ans", a réagi le candidat. Le grand projet qui tient aussi à coeur au président de Nîmes métropole, c'est de passer d'une communauté d'agglomération et à une communauté urbaine, suivant l'exemple de Perpignan. "C'est 7 à 10 M€ de dotations supplémentaires de l'État, comment on peut continuer à perdre cet argent ?" 

Et une ambition assumée d'être le seul maître à bord en étant maire de Nîmes et président de l'intercommunalité afin de parler d'une seule voix et de mutualiser les cabinets. "On veut avoir un regard global sur le fonctionnement de tous les services", a assuré Laurence Richard qui aurait pour mission l'Administration générale et le contrôle de gestion. "Nîmes en mieux !" veut également reprendre la main sur le stationnement en créant une SPL (société publique locale) dédiée à la mobilité.

Consultation citoyenne pour tout projet supérieur à 5 M€

Parmi les propositions fortes, une concernant l'association des Nîmois à la gestion de la ville. Tout investissement dépassant 5 M€ serait soumis à une consultation citoyenne. Un "forum municipal" composé de 59 Nîmois tirés au sort dans tous les quartiers et un "Conseil municipal des générations" seraient installés pour bénéficier "de la fougue des jeunes et de l'expérience des anciens", a résumé Olivier Jalaguier.

Et puis comme lors de la présentation de ses colistiers, Yvan Lachaud a conclu en rappelant qu'il fallait que Nîmes soit apaisée et que les élus devaient montrer l'exemple. "Julien Plantier (porte-parole de "Choisissons Nîmes" la liste conduite par Jean-Paul Fournier, NDLR) ne participe pas à l'apaisement de la ville en tenant des propos incorrects que je regrette et dénonce. On se doit d'être dans le respect et la bienveillance." Outre ses messages de paix, c'est davantage par ses idées novatrices que le candidat centriste mobilisera des voix. La semaine prochaine, place aux idées concernant le centre-ville. Le programme sera officiellement dévoilé le 14 février.

Corentin Corger

 

Etiquette

4 réactions sur “MUNICIPALES Sécurité : Yvan Lachaud propose la création de 100 postes de policiers municipaux”

  1. « On a frôlé la catastrophe. Nous ne sommes pas en sécurité à Nîmes »
    Et vous faites appel à Yvan Lachaud, qui est capable de laisser une gare SNCF totalement vide toute la journée ? Et le même attend la campagne électorale pour annoncer la création de 100 postes de policiers ? Curieuse coïncidence ! Il ne pouvait pas créer ces postes avant ?

  2. 100 policiers supplémentaires à ajouté aux 160 existants qui servent à pas grand chose, augmentation des de la vidéo surveillance qui sert absolument à rien Pourquoi pas! nous ne sommes pas à une démagogie prêt. Des employés municipaux pour enseigner la civilité quelle bonne idée que voila, mais faudrait il qu ils soient exemplaires. La première des civilités c’est quand même respecter son contrat de travail et faire les 35:00 de travail semaine pour lesquels on est payé (dixit cours des comptes régionales) et pas seulement être présent bossé un peu.

  3. Qui dit mieux ? 150? 200? On pourrait aussi y consacrait tout le budget de fonctionnement et celui d’équipement pour les caméras de surveillance?
    C’est n’importe quoi dans la démagogie sécuritaire. On s’attaque aux conséquences, on déplace les problèmes mais on évite de traiter les causes notamment à droite. La co…. .., bêtise sarkozyste qui a supprimé la police de proximité ( créée par le commissaire Havrin)… il y a 15 ans , a stimulé les délinquants dans ces quartiers. Pour les reconquérir cela sera dur, très dur surtout si on néglige les causes sociologiques, sociales et économiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité